Juliette Binoche dans "Les amants du Pont Neuf" de Leos Carax, 1992
Juliette Binoche dans "Les amants du Pont Neuf" de Leos Carax, 1992 ©AFP - Christian Fechner / The Kobal Collection
Juliette Binoche dans "Les amants du Pont Neuf" de Leos Carax, 1992 ©AFP - Christian Fechner / The Kobal Collection
Juliette Binoche dans "Les amants du Pont Neuf" de Leos Carax, 1992 ©AFP - Christian Fechner / The Kobal Collection
Publicité

Pour cette dernière émission consacrée à la précarité, les Nouvelles Vagues donnent carte blanche à ce que le cinéma a bien voulu montrer d'elle, à travers les visages, à travers ses personnages, réels ou fictifs.

Avec

Avec comme invitée, Alice Diop, réalisatrice. Entre autres films, son documentaire La Permanence, suit le quotidien d’un service de soins destiné aux nouveaux migrants. Elle décline en plusieurs extraits de son choix, documentaires ou fictions, des figures de la précarité au cinéma.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Avec des extraits des films :

Publicité

Le Voleur de bicyclette, de Vittorio De Sica, 1948
La Maison est noire, de Forough Farrokhzad, 1962
Public Housing, de Frederick Wiseman, 1997
Fatima, de Philippe Faucon, 2015
Chronique d’une banlieue ordinaire, de Dominique Cabrera, 1992
Suzanne, de Katell Quillévéré, 2013

L'équipe