Gérard Depardieu et Pierre Richard, "La Chèvre" de Francis Veber (1981)
Gérard Depardieu et Pierre Richard, "La Chèvre" de Francis Veber (1981) ©AFP
Gérard Depardieu et Pierre Richard, "La Chèvre" de Francis Veber (1981) ©AFP
Gérard Depardieu et Pierre Richard, "La Chèvre" de Francis Veber (1981) ©AFP
Publicité

Pour conclure notre semaine consacrée au hasard, nous confions une carte blanche cinéma au réalisateur Jérôme Bonnell. Le hasard en images.

Avec

C’est le dernier jour de nos circonvolutions autour du hasard. Le hasard qui nourrit des histoires invraisemblables de chance ou de fatalité. À y regarder de plus près, le hasard existe et s’incarne sous la forme de tirages au sort, de loteries, d’algorithmes. Un hasard dont on attend qu’il soit impartial et égalitaire. Les artistes aussi aiment provoquer l’inattendu. Le hasard devient alors un “procédé créateur” d’imprévus, de ratés à l’origine de récits. Ce sont de ces imprévus, de ces accidents et du hasard des rencontres au cinéma dont nous allons parler aujourd’hui en compagnie du réalisateur Jérôme Bonnell.

Jérôme Bonnell est réalisateur (Le Temps de l’aventure, A Trois on y va). Il décline en 5 extraits de films de son choix, des rencontres au hasard filmées par le cinéma.

Publicité

Ses choix de films :

  • L'Inconnu du Nord-Express d’Alfred Hitchcock
  • La Peau douce de François Truffaut
  • Au hasard Balthazar de Robert Bresson
  • La chèvre de Francis Veber
  • After hours de Martin Scorsese

Programmation musicale :

  • KT Tunsdall, Beauty of uncertainte
  • Lozninger, By accident
  • Stereolob, People do il all the time

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

L'équipe