Publicité
En savoir plus

Emission animée par Olivia Gesbert

Du défilé de Prêt-à-porter au Voguing , sa plus étonnante réinterprétation, le déhanchement est de rigueur, la déconstruction de la marche - cadencée ou chaloupée - se poursuit.

Publicité

Né au 19e, le défilé de mode n’a cessé de rythmer la vie parisienne avant de gagner les capitales du monde entier. Il met l’habit en valeur et théâtralise les corps. Des podiums à la rue, les plus grands couturiers l’ont investi de leur créativité. De la sobriété de Mademoiselle Chanel à l’euphorisant Jean-Paul Gaultier, du cosmique Paco Rabanne aux Arlésiennes de Christian Lacroix. Et l’excentrique Vivienne Westwood, et le ténébreux Alexander McQueen et le turbulent John Galliano… Tous ont donné à voir, tous en faisant DEFILER ont cherché à délivrer des permis de rêver.

Défilé de mode de Sakina M'sa
Défilé de mode de Sakina M'sa

Mais le défilé est aussi une performance artistique et ça, les danseurs de Voguing l'ont compris mieux que tout autre. En l'exaltant à coup de battles , de pauses, de torsions, contorsions et autres distorsions du genre, ils prennent le "Vogue" quand nous on prend la vague.

Willi Ninja, mère légendaire de la maison Ninja
Willi Ninja, mère légendaire de la maison Ninja

Avec Sakina M'sa , créatrice de mode, vient d'ouvrir le Front de mode dans le Marais, travaille sur le commerce équitable et s'interroge sur les formes de défilés - notamment en faisant des défilés couture dans des prisons.

Un pas plus loin : le voguing avec Lasseindra , initiatrice du mouvement en France, tient une "house" où elle forme de jeunes danseurs. Romain Cieutat , jeune réalisateur vient de faire un court métrage autour de la double vie d’un danseur de voguing et le clip de Kiddy Smile, musicien vogueur.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

**Programmation musicale : **

"Here Comes The Hotstepper" - Ini Kamoze, bande original du film Prêt-à-porter de Robert Altman

"Worthy of your love"- Kiddy Smile

Et vous avez pu entendre un extrait de "Vogue" de Madonna.

***Au Singulier : le ** **chef d'orchestre Enrique Mazzola avec David Jacubowiez et Lucile Commeaux. **

Cette semaine, le chef d'orchestre et directeur musical **Enrique Mazzola ** se prête à l’exercice. Italien né en Espagne, disciple de Daniele Gatti, passioné de musique contemporaine et spécialiste des répertoires classique et romantique, il est aujourd'hui directeur musical et artistique de l’Orchestre National d’Ile de France.

Ce mardi, romantisme à l’italienne… avec l’Elixir d’Amour de Gaetano Donizetti, opéra comique mais quand on est enclin à la mélancolie, comme Enrique Mazzola, le temps d’une mesure, l’émotion peut se faire "lacrymale"…

Références

L'équipe

marie Richeux
marie Richeux
Marie Richeux
Production
Inès Dupeyron
Collaboration
Anne-Laure Chanel
Réalisation
Alice Ramond
Collaboration