Publicité
En savoir plus

Cette semaine, nous faisons circuler de l’énergie pour 2015. Aujourd’hui, nous parlons du concept de qi (prononcé « tchi ») dans la pensée chinoise, que l’on peut traduire par « énergie » ou « souffle ». Avec Romain Graziani , professeur en études chinoises à l’école normale supérieure de Lyon.

Romain Graziani
Romain Graziani
© Radio France

Nous souhaitons l’énergie vitale pour débuter 2015. Aussi nous proposons pour commencer d’interroger ce que l'on entend par « énergie vitale ».

Publicité

D’énergie vitale, il n’est pas exactement strictement question dans les textes chinois de l’époque des Royaumes combattants, entre le 4ème et le 2ème siècle avant notre ère, mais c’est pourtant de cette expression dont nous userons pour approcher la notion du qi . Dans les Quatre traités de l’Art de l’esprit , tenus pour textes inauguraux du taoïsme, on lit les fondements d’une culture de soi, dans lesquels le qi , à la fois matière, souffle, fluide et énergie est une notion primordiale. La culture de soi serait un Régime de vie dans lequel le corps est utilisé à son maximum tandis qu’il est usé à son minimum, et l’énergie brute employée toujours à dessein pour la transformer en puissance. Les enjeux éthiques et politiques sont à peine dissimulés dans les différents textes, dont la traduction fait exploser l’incroyable actualité, pour ne pas dire acuité de la poésie.

Romain Graziani est professeur en études chinoises à l’école normale supérieure de Lyon, corédacteur en chef et directeur de la publication de la revue Extrême-Orient Extrême-Occident. Il a notamment traduit présenté et annoté les Ecrits du maître Guan, Les quatre traités de l’art de l’esprit , paru aux éditions des Belles lettres. **

En fin d'émission les énergies se concentrent sur un souvenir marquant. Nous demandons à quelqu'un de faire le récit de cinq émotions fondamentales. Cette semaine c'est le musicien Sing Sing qui se prête à ce jeu généreux. Il évoque aujourd'hui, ses premières fois dans des salles de cinéma, où le rideau se levait encore sur l’écran, pour laisser venir la lumière de derrière et dérouler le film. Excitation d'enfant et première ronde des fantômes dans le noir, vers 16h45 !

Programmation musicale :

  • Florence Pelly, Soupir
  • PK14, She is a song
  • Agnès Obel, Just so
Références

L'équipe

Marie Richeux
Marie Richeux
Marie Richeux
Production
Claire Mayot
Collaboration
Inès Dupeyron
Collaboration
Romain de Becdelièvre
Romain de Becdelièvre
Anne-Laure Chanel
Réalisation