Publicité
En savoir plus
Edouard Beau & Lydie Wisshapt-Claudel
Edouard Beau & Lydie Wisshapt-Claudel

C'est la deuxième étape d'une semaine thématique autour de la guerre. Après la philosophe Ninon Grangé hier qui nous parlait du concept de guerre civile, aujourd'hui deux films. Deux auteurs. Deux façons de documenter la guerre. Du temps. Des hommes et des retours.
Le titre du premier film marque séparation du temps et des espaces. "Killing time". C’est un temps pour tuer. Mais c’est aussi tuer le temps entre deux fronts. On y suit plusieurs Marines, de retour d’ Irak ou d’Afghanistan. Ils sont accueillis sur le tarmac, récupèrent affaires et moto au box, vont au restaurant, se font faire un énième tatouage, font repriser leurs treillis, prient à l'église, prient chez eux, reprennent conversation avec leurs enfants. De très beaux plans fixes de cette ville en plein désert valent pour cartons, pour scansion du temps, qui s’écoule avant le prochain départ et le recommencement des combats. Seul le sol craquelé, laisse entrevoir les cauchemars de nuit sans sommeil, l'impossibilité de l'oubli, le rapt des jeunesses contre l’ennui et la mort.

Dans le deuxième film, "Searching for Hassan". La caméra nous permet une proximité, dérangeante, inhabituelle, avec les membres d’une patrouille en Irak. Le film reconstruit une journée depuis l’aube jusqu’au coucher du soleil. L’état de la ville, éventrée et désertique, le zèle de ces hommes payés comme ils disent pour chasser du terroriste, leur violence systématique, leurs drôles de politesse, contraste avec la vie quotidienne des habitants de Mossoul, dont les visages au réveil sont des visages d’hommes au réveil, dont les cuisines sont des cuisines, les armoires, des armoires. Des vies d’hommes, de femmes, et d’enfants, des maisons d’hommes de femmes et d’enfants, que l’absurdité de la guerre invite à regarder encore plus précisément. Car c’est aussi eux que ce film fait parler en eux.

Publicité

Edouard Beau est photographe, documentariste, il a réalisé "Searching for Hassan". Lydie Wisshaupt Claudel est réalisatrice et a réalisé "Killing time entre deux fronts". Deux films primés.

Les Nouvelles Vagues ne nous arrivent pas de nulle part. C’est pourquoi, tous les jours, nous proposons à quelqu’un de sonder ses souvenirs à la recherche de moments de bascule. Cette semaine, c’est la jeune plasticienne** Astrid de la Chapelle** qui se prête à l’exercice. Aujourd´hui elle évoque, La liste de Zielinski , qu’elle entend pour la première fois dans un séminaire sur l’archéologie des médias. Faire le lien entre savoir amateur et savoir expert… C'est dans Au singulier à 16h45.

Programmation musicale : - Leon Bridges, Better man

  • Leonard Cohen, There is a war
  • Souad Massi - Raoui (Audio) / سعاد ماسي - راوي
Références

L'équipe

marie Richeux
marie Richeux
Marie Richeux
Production
Inès Dupeyron
Collaboration
Anne-Laure Chanel
Réalisation
Alice Ramond
Collaboration