France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Quatrième moment d’une semaine qui évoque le secret. Aujourd’hui nous parlons du travail de l’artiste américaine Taryn Simon. Notre invité, ** Ami Barak , est **commissaire de l’exposition « ** Vues arrière, nébuleuse stellaire et le bureau de la propagande extérieure » ** qui ouvre au Jeu de paume, à Paris, le 24 février.

Taryn Simon
Taryn Simon
© Radio France

Aujourd’hui les secrets sont dans des boites en verre que l’on ouvre, et place sous la lumière. Si le procédé photographique est d’abord et avant tout un procédé de révélation, rien d’étonnant à ce qu’elle soit le médium principal utilisé par l’artiste américaine Taryn Simon, dont une exposition monographique ouvre dans quelques jours au musée du Jeu de Paume à Paris. Plusieurs séries y sont montrées, qui toutes cherchent la face cachée de la version officielle. Des séries qui questionnent et se jouent de la forme inventaire, comme le lieu de la vérité exhaustive. Qu’elle photographie des individus incarcérés à tord pour des crimes qu’ils n’ont pas commis, qu’elle fouille les archives relatives au massacre de Srebrenica, qu’elle donne à voir les mains invisibles qui organisent la mémoire picturale de la Bibliothèque publique de New York, grande banque d’images, précurseur de nos actuels moteurs de recherche, Taryn Simon ne semble jamais se satisfaire de ce que l’on montre à vue, et chercher par l’accumulation, l’alignement de prises de vues, les listes, à mettre à jour les logiques secrètes.

Publicité

Quel poids pèse le secret sur nos vies collectives ? Si tout est montré dans cette exposition dans des boîtes et une scénographie délicate au possible, Taryn Simon, en citoyenne américaine, en citoyenne du monde, soulève, à force de longues enquêtes, le poids des réalités construites comme des croyances, le poids de l’inconnu sous le connu. L’image derrière l’image.

Notre invité - Ami Barak- est le commissaire de l’exposition « Vues arrières, Nébulleuse stellaire, et bureau de la propagande » au Musée du jeu de paume à Paris.

Chaque jour avant que ne sonnent les 17h nous demandons à quelqu'un de nous raconter un moment de bascule. Un jour il se passe quelque chose qui vous change. Qui vous marque. Quelque chose qui peut être partagé. C'est Annie Leuridan qui se prête au jeu jusqu'à vendredi. Elle exerce le métier d’éclairagiste pour le spectacle vivant, comment d’un changement de lycée, aux différentes mobilisations des intermittents, la pensée du travail l’a menée à s’engager politiquement .... Entrée des artistes vers 16h45.

Programmation musicale :

  • Pink Martini & The Von Traps - "Fernando"
  • Franck Pahl/Klimperei - "Dainties "
  • Kris kristofferson - *To beat the devil *
Références

L'équipe

marie Richeux
marie Richeux
Marie Richeux
Production
Claire Mayot
Collaboration
Inès Dupeyron
Collaboration
Anne-Laure Chanel
Réalisation