Publicité
En savoir plus

Troisième moment d'une semaine passée au milieu des robots. Avec trois chercheurs et concepteurs de robots, n ous réfléchirons à la manière dont les fabricants de robots conçoivent la relation homme-robot. Christophe Tiraby (Robotswim) et Rodolphe Hasselvander (Bluefrog Robotics) évoqueront respectivement Jessiko le robot-poisson et Buddy le robot-compagnon. Denis Vidal, ** anthropologue (EHESS) a quant a lui co-fondé une plateforme de recherche internationale pour expérimenter de nouvelles approches anthropologiques sur la question des techniques ; il travaille actuellement à la conception de créatures artificielles robotiques dont le fonctionnement met en jeu des réflexions issues aussi bien de l'anthropologie que de la robotique et de l'intelligence artificielle. Programmes informatiques et design de la relation se croiseront, en ce mercredi numérique.**

Denis Vidal, Christophe Tiraby et Rodolphe Hasselvander
Denis Vidal, Christophe Tiraby et Rodolphe Hasselvander
© Radio France

Aujourd'hui, nous invitons des concepteurs de robots à parler de leur apparence, pour réfléchir à la fois à leur design, et au design d’une certaine relation. De nombreuses parutions traitant des robots les montrent en interactions douces avec les humains, en train de se faire un câlin par exemple, pour ne reprendre que la couverture de la revue Gradhiva à laquelle collabore Denis vidal, et dont le n°15 est consacré aux Robots étrangement humains . "Un robot domestique doit être un petit truc que les gens ont envie de caresser. Pour être accepté par toute la famille, il doit être mignon, presque émouvant" : c’est une formule rapportée par le journal La Tribune , sur laquelle serait fondée tout le design du robot Buddy conçu par Bluefrog Robotics, dont la bouille est assez mignonne. Cet aspect sympathique, voire attendrissant, relève-t-il simplement d’une démarche marketing, ou bien doit-il nous donner davantage à penser ?

Publicité

Denis Vidal est anthropologue, enseignant à l'EHESS, au Musée du quai Branly et à l'université Paris Diderot ; il a fondé avec Emmanuel Grimaud une plateforme de recherche internationale qui expérimente de nouvelles approches anthropologiques sur la question des techniques, et travaille actuellement à la conception de créatures artificielles robotiques dont le fonctionnement met en jeu des réflexions issues aussi bien de l'anthropologie que de la robotique et de l'intelligence artificielle. Rodolphe Hasselvander a créé le robot-compagnon Buddy. Christophe Tiraby est créateur du robot-poisson Jessiko.

En fin d'émission, nous vous proposons d'entendre les récits de moments qui marquent fortement nos parcours. Cette semaine nous avons tendu notre micro à l’auteur Mathieu Riboulet , pour la rubrique Au Singulier. Ses deux derniers livres*, Lisière des corps * et Entre les deux il n'y a rien , sont parus en cette rentrée aux éditions Verdier. Ils sont très beaux et ils travaillent de telles zones d'intensité, dans le domaine de l’art, de la sexualité, ou de la politique. Aujourd'hui, il évoque sa première lecture d’un roman de William Faulkner. Après avoir, comme beaucoup d’autres, buté sur la langue de l’auteur américain, il entre ébahi dans sa littérature !

Programmation musicale :

  • ARLT, Les oiseaux cassent
  • Carlinhos, Angels robot list
  • Franz Listz, "Saint François d'Assise: la prédication aux oiseaux légendes, S175 I" interprété par Alfred Brendel

Programmation sonore robotique :

  • le bruit de Jessiko, robot-poisson
  • la voix du robot Siri, en dialogue avec Alice Ramond