Kanasuta - Là où les Diables vont danser
Kanasuta - Là où les Diables vont danser
Kanasuta - Là où les Diables vont danser ©Radio France - Richard Desjardins
Kanasuta - Là où les Diables vont danser ©Radio France - Richard Desjardins
Kanasuta - Là où les Diables vont danser ©Radio France - Richard Desjardins
Publicité
Résumé

Par Martin Pénet - Avec Richard Desjardins

avec :

Richard DESJARDINS.

En savoir plus

Entretien avec Richard Desjardins, musicien, chanteur, poète revient sur ses souvenirs et son itinéraire du Québec en passant par le Chili et la France.

S'il est un artiste authentiquement québécois, c'est bien Richard Desjardins. Sans jamais faire de concession au monde du show business - au point d'autoproduire tous ses albums depuis vingt ans, ce qui lui a plutôt réussi - ce mélangeur de cultures a su façonner une oeuvre originale.

Publicité

Sa musique est nourrie de piano classique par sa mère, de chanson française par son frère, de folksong et de country-rock par son terroir : la région d'Abitibi, à 600 km au nord-ouest de Montréal, près de la frontière entre le Québec et l'Ontario. Et surtout, il aime la poésie, celle du quotidien et celle des grands espaces.

Sa langue se situe quelque part entre le français de Québec, l'anglais d'Ottawa et l'argot polyglotte de sa ville natale, Ruyn-Noranda, qui est la plus grande cité minière d'Amérique. D'une chanson à l'autre, il joue sur tous ses registres, offrant une large palette d'images et d'émotions. Quant à son accent, il est indescriptible, car l'héritage des ancêtres français est poli par des années de rencontres et de voyage à travers les Amériques.

La peau tannée par le climat de toutes les latitudes, Desjardins sait s'adapter au public (notamment en France) sans pour autant perdre de sa force. Et ce miracle-là vient d'un sens aigu de l'observation ("J'épie le peuple", avoue-t-il) qui nourrit son inspiration et lui permet de composer à lui seul un spectacle de deux heures où l'on ne voit pas le temps passer.

Cependant la vie de Richard Desjardins ne se réduit pas à sa riche carrière de chanteur-conteur. Car son action déborde largement le cadre artistique. Militant dans l'âme, il se fait documentariste dès qu'il veut défendre une cause : la forêt boréale victime des coupes à blanc ou bien les peuples amérindiens victimes de l'indifférence générale voire d'une forme d'ethnocide silencieux. Largement diffusés, ses films "Erreur boréale" (1999) et "Le peuple invisible" (2007) ont entraîné une prise de conscience et une amorce de résultats concrets.

Tout au long de ces entretiens pour "À voix nue", Richard Desjardins raconte sa formation, ses influences, son parcours, son écriture et ses combats. À la fois profond et sincère, l'homme se livre à travers son histoire personnelle et familiale, au gré d'un itinéraire qui nous mène du coeur de l'Abitibi à Bourg-en-Bresse, en passant par Montréal, le Chili et Paris.

Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Christine Goémé
Production déléguée
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation