By Núcleo Editorial, illustration de Jacques Lacan, par Desconhecido, 2012 -  via Wikimedia Commons
By Núcleo Editorial, illustration de Jacques Lacan, par Desconhecido, 2012 - via Wikimedia Commons
By Núcleo Editorial, illustration de Jacques Lacan, par Desconhecido, 2012 - via Wikimedia Commons
Publicité
Résumé

En 2001, dans" Les chemins de la connaissance", Christine Goémé proposait d'entendre des extraits de "Radiophonie", l'entretien que Jacques Lacan avait accordé à Robert Georgin en 1970 pour la Radiodiffusion Belge. Pour présenter ces extraits elle avait convié Alain Badiou.

avec :

Alain Badiou (Philosophe, dramaturge, professeur émérite à l'Ecole Normale Supérieure), Jacques Lacan (psychanalyste).

En savoir plus

En 2001, dans Les chemins de la connaissance, Christine Goémé proposait aux auditeurs de France Culture d'entendre des extraits de Radiophonie, l'entretien que Jacques Lacan avait accordé à Robert Georgin en 1970 pour la Radiodiffusion Belge. 

Ce 5 avril 2001, c'était Alain Badiou qui était convié pour présenter le quatrième volet de cette série de cinq. Pour lancer sa présentation, Alain Badiou soulignait l'importance de l'époque, peu après 68, où fut enregistré Radiophonie ; dans un contexte où Lacan, selon Badiou, aurait été contraint, de situer son discours par rapport au gauchisme ambiant, contraint de répondre à la question: "Y a-t-il une incidence politique de la psychanalyse en général, et de l'œuvre de Lacan en particulier ?". Lacan, au temps de la gauche prolétarienne et de "Jouissons sans entrave" en somme, qui parle ici de Marx, du capitalisme, de la plus-value, du désir, du plus de jouir, du manque à jouir, de l'inconscient…  Alain Badiou :

Publicité

Je considère que Lacan est un homme des Lumières, c'est ce qui l'a opposé à beaucoup de ses contemporains, c'est un rationaliste intégral. Ce n'est pas parce qu'il a parlé du désir et de la jouissance, de l'infini de la jouissance féminine, qu'il a concédé quoi que ce soit à l’obscurantisme. De même que Freud n'a jamais cédé par rapport à la dérive archétypale et mythologisante de Jung, de même Lacan n'a jamais cédé par rapport à tout ce qui lui apparaissait comme une interprétation dérivante et irrationaliste du désir. 

A l'écoute de Jacques Lacan, par Christine Goémé, quatrième volet avec Alain Badiou.

  • Par Christine Goémé
  • Réalisation Catherine Prin-Le Gall
  • Les chemins de la connaissance
  • A l'écoute de Jacques Lacan, par Christine Goémé, quatrième volet avec Alain Badiou
  • 1ère diffusion : 05/04/2001
Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée