Alain Chamfort : "Stax ou Motown ? j'étais les deux"

Alain Chamfort
Alain Chamfort - Boris Camaca
Alain Chamfort - Boris Camaca
Alain Chamfort - Boris Camaca
Publicité

Alain Chamfort lors de sa "Nuit rêvée" a choisi des archives pour la plupart musicales, il sera question de Sinatra, de Serge Gainsbourg, d'Yves Saint-Laurent, de Chopin, des Mods de l'Angleterre des 60's, ainsi que de la musique de Stax et Tamla Motown. Entretien 1/3 par Albane Penaranda

Avec

Quand il est question d'Alain Chamfort, un mot revient avec insistance : élégance. À quoi cela tient-il ? Pas au seul costume, qui ne fait pas plus l'artiste que l'habit ne fait le moine, mais plus certainement à une façon d'être. Pour Alain Chamfort, il y a eu le temps des tubes en 45 tours : L'Amour en FranceJe pense à elle, elle pense à moiAdieu mon bébé chanteur… C'était le temps de La musique du samedi avant celui de La Fièvre dans le sang. C'était Chamfort avant Chamfort. "Chanteur pour minettes" disait-on alors de lui. À la fin des seventies, une autre histoire commençait pour Alain Chamfort, plus libre, mieux accordée à lui-même, plus musicale et moins sucrée ; chanteur populaire toujours, mais plus "pop" et moins rengaine : Manureva, Bambou, Paradis, Chasseur d'ivoire, Bons baisers d'ici, Traces de toi, ou Clara veut la lune.

Au cours de cette nuit, nous évoquons avec lui un parcours musical, commencé avec l'apprentissage du piano à trois ans et, on peine à le croire, une carrière de cinquante années débutée adolescent.

Publicité

De sa jeunesse il retient sa découverte de l'orgue Hammond, son intérêt pour la musique jazz, pop, soul entendue à la radio. Il raconte son intégration, en 1966, dans le groupe les "Mod's" dont il deviendra le leader. Dans ce groupe il chante essentiellement des reprises soul : "Stax ou Motown ? j'étais les deux", explique-t-il. C'est grâce à ce groupe qu'il sera repéré par la maison de disque Vogue.

Au programme de sa "Nuit rêvée" on trouve Sinatra, Serge Gainsbourg, Yves Saint-Laurent, Chopin, les Mods de l'Angleterre des 60's, la musique de Stax et Tamla Motown, son parolier fétiche Jacques Duvall et aussi l'orgue Hammond. Cet instrument mythique, Alain Chamfort l'avait adopté dans ses premiers groupes, les Shaker's et les Murator's, et par la suite comme accompagnateur de Jacques Dutronc.

  • Production : Albane Penaranda
  • Réalisation : Virginie Mourthé
  • Avec la collaboration de Hassane M'Béchour
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France

L'équipe