Cahiers du cinéma, janvier 1959.
Cahiers du cinéma, janvier 1959.
Cahiers du cinéma, janvier 1959.
Publicité
Résumé

En 1988, la personnalité d'André Bazin était évoquée par Agnès Varda, Jean Narboni, Jean Collet, Jacques Doniol-Valcroze et Jean-Charles Tacchella dans une émission en deux parties de la collection "Profils perdus". Deuxième volet.

avec :

Jean-Charles Tacchella (Cinéaste français né le 23 septembre 1925.), Jean Narboni (Historien, théoricien et critique de cinéma), Alain Resnais (Réalisateur), Agnès Varda (Cinéaste, photographe et plasticienne (1928-2019)).

En savoir plus

André Bazin mourut à seulement quarante ans, tout juste après la première journée de tournage des 400 coups, premier long métrage de celui qui était comme son fils adoptif. 

Lui rendant hommage, François Truffaut écrivait : "André Bazin, comme les personnages de Giraudoux, était un homme d'avant le péché originel. Tout le monde le savait honnête et bon, mais son honnêteté et sa bonté surprenaient toujours tant elles se manifestaient pleinement. Parler avec lui, c'était comme pour un hindou se baigner dans le Gange."

Publicité

En 1988, Jean-Pierre Pagliano proposait, en deux numéros de Profils perdus, de mieux cerner la personnalité de l'un des fondateurs des Cahiers du cinéma. Pour évoquer Bazin dans ce deuxième volet, outre Doniol-Valcroze, cofondateur des Cahiers avec Bazin, on retrouve : Alain Resnais, Agnès Varda, Jean Narboni, Jean Collet et Jean-Charles Tacchella.

Agnès Varda se souvient de sa rencontre avec André Bazin en 1954 à la projection de son premier film La Pointe courte. Bazin aime le film, il lui propose de venir le montrer à Cannes. Il en organise même, avec sa femme Janine, la projection : "il a été mon parrain en France" (...) "j'ai eu une grande douleur de le perdre".

Jean Narboni revient sur son apport à la critique de cinéma, sur son écriture, son style, "comparaisons splendides, à la limite du fantastique" :

Le fond de sa théorie était que toute technique est sous-tendu par une métaphysique, ses articles ne pouvaient séparer l'un et l'autre : dans le même mouvement il décrivait, il évaluait et il analysait.

Cahiers du cinéma, janvier 1959
Cahiers du cinéma, janvier 1959
  • Par Jean-Pierre Pagliano
  • Profils perdus - André Bazin, 2ème partie (1ère diffusion : 27/10/1988)
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France
Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Christine Goémé
Production déléguée
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation