Julio Cortazar en 1961 à Paris
Julio Cortazar en 1961 à Paris
Julio Cortazar en 1961 à Paris ©Getty - 	Pierre Boulat
Julio Cortazar en 1961 à Paris ©Getty - Pierre Boulat
Julio Cortazar en 1961 à Paris ©Getty - Pierre Boulat
Publicité
Résumé

Dans la nouvelle de Julio Cortazar que vous allez entendre, ce n’est pas une mais deux histoires qui nous sont comptées par André Dussolier. Combat de gladiateurs et femme trompée. Ces deux histoires ne semblent rien avoir en commun. Mais au fur et à mesure, plusieurs thématiques se font écho.

En savoir plus

Dans la première histoire, qui se déroule à l’époque de la Rome antique, un proconsul emmène son épouse à un combat de gladiateurs. Dans la seconde, une femme téléphone à son mari, alors qu’elle vient d’apprendre qu’il la trompe. Rien de commun en apparence entre ces deux récits dont la coexistence désarçonne dans un premier temps. Mais au fur et à mesure que l’histoire progresse, plusieurs thématiques résonnent entre l’un et l’autre. La tromperie, le jeu de dupes, la mesquinerie des hommes, la violence des sentiments qui bientôt finira par tout embraser. Comme souvent chez l'auteur argentin, le fantastique n’est pas loin, la mathématique joue son rôle et les les interprétations, en définitive, demeurent ouvertes.

À réécouter : Une vie, une oeuvre - Julio Cortázar

  • Par Patrice Galbeau 
  • Avec  André Dussollier 
  • Réalisation Anne Lemaître
  • Bonnes   nouvelles, grands comédiens - André Dussollier lit "Tous les feux le   feu" de Julio Cortazar (1ère diffusion : 10/06/1982)
Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée