Auto-portrait avec un Rolleiflex Standard 621 par Annemarie Schwarzenbach, photographe, écrivain, journaliste, aventurière suisse.
Auto-portrait avec un Rolleiflex Standard 621 par Annemarie Schwarzenbach, photographe, écrivain, journaliste, aventurière suisse. - via wikimédia
Auto-portrait avec un Rolleiflex Standard 621 par Annemarie Schwarzenbach, photographe, écrivain, journaliste, aventurière suisse. - via wikimédia
Auto-portrait avec un Rolleiflex Standard 621 par Annemarie Schwarzenbach, photographe, écrivain, journaliste, aventurière suisse. - via wikimédia
Publicité

Une vie, une oeuvre - Annemarie Schwarzenbach, l’ange inconsolable (1ère diffusion : 21/04/2018)

Avec
  • Dominique Grente germaniste, traductrice littéraire et auteur de la biographie Annemarie Schwarzenbach ou le mal d’Europe (2004), éditions Payot.
  • Nicole Le Bris normalienne et agrégée de lettres classiques. Elle a collaboré entre autres aux éditions bilingues de Rives du Congo et des Quarante Colonnes du souvenir d’Annemarie Schwarzenbach.
  • Véronique Aubouy performeuse et réalisatrice de Je suis Annemarie Schwarzenbach (2014), essai documentaire/fiction, 86 mn.
  • Daniel Girardin historien de l’art et ancien conservateur du Musée la photographe de l’Elysée, à Lausanne.
  • Anne Bisang directrice artistique du Théâtre populaire romand (TPR) et metteur en scène de "Sils-Kaboul", adapté des textes d’Ella Maillart et d’Annemarie Schwarzenbach.

En 2004, dans l’introduction de la biographie qu’elle consacrait à Annemarie Schwarzenbach, Dominique Laure Miermont soulignait le mystère émanant des portraits photographiques de la jeune femme née en 1908 à Zürich et morte en 1942, à 34 ans. 

Après l’avoir brièvement rencontrée en juin 1933, la poétesse et femme de lettres Catherine Pozzi écrivait ainsi à son propos : "Que de grâce dans ce visage sérieux. Mais elle a un regard inquiet, comme sollicité par d’invisibles peines. (…) On a auprès d’elle un sentiment d’instabilité curieux. Elle vous donne le mal d’Europe"

Publicité

En 2018 pour l’émission "Une vie une œuvre", Vinciane Moeschler et Ghislaine David racontaient le parcours de cette femme que Thomas Mann, le père de ses deux grands amis Erika et Klaus Mann, avait surnommé « l’ange dévasté ». 

Journaliste, photographe, écrivain, issue d’une famille de riches industriels zürichois avec lesquels elle fut en rupture radicale, Annemarie Schwarzenbach a fui ce milieu pour parcourir, photographier et  raconter le monde, de la Russie à la Perse, des Etats-Unis au Proche-Orient. Un parcours marqué par des passions amicales et amoureuses, la dépendance à la morphine, et le combat incessant contre le nazisme. 

Avec Véronique Aubouy, Daniel Girardin, Anne Bisang, Nicole Le Bris et Dominique Grente

  • Par Vinciane Moeschler 
  • Réalisation : Ghislaine David
  • Une vie, une oeuvre - Annemarie Schwarzenbach, l’ange inconsolable (1ère diffusion : 21/04/2018)

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée