Ariane Mnouchkine : "La compagnie continuera à se former jusqu'à l'extinction complète de ses membres"

Ariane Mnouchkine en 1979 au Festival de Cannes
Ariane Mnouchkine en 1979 au Festival de Cannes ©AFP - Ralph Gatti
Ariane Mnouchkine en 1979 au Festival de Cannes ©AFP - Ralph Gatti
Ariane Mnouchkine en 1979 au Festival de Cannes ©AFP - Ralph Gatti
Publicité

En 1967 dans l'émission "Journal d'un honnête homme" Ariane Mnouchkine expliquait sa vision du théâtre, puis on entendait un extrait de "La Cuisine", d'Arnold Wesker (1ère diffusion : 27/03/1967).

Avec
  • Ariane Mnouchkine Metteuse en scène, réalisatrice et scénariste, fondatrice du Théâtre du Soleil

Dans l'émission "Journal d'un honnête homme", ce 27 mars 1967, il était question de la pièce de Jean Genet Les Paravents, dont on entendait un extrait avec Maria Casarès. 

Puis Jean-François Noël recevait Ariane Mnouchkine, elle parlait du théâtre, une communauté selon elle, et de l'importance du travail continu d'une troupe. L'importance de ne pas devenir une vieille compagnie, fossilisée dans les emplois. Elle disait cette décision, prise par la compagnie du Théâtre du Soleil  : 

Publicité

La compagnie continuerait à se former jusqu'à l'extinction complète de ses membres. C'est à dire que nous serions encore en train d'apprendre lors de notre dernier spectacle. 

  • Par Jean-François Noël
  • Journal d'un honnête homme - Ariane Mnouchkine : pour "La Cuisine", d'Arnold  Wesker 
  • 1ère diffusion : 27/03/1967
  • Indexation web : Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina -Radio France

L'équipe