Le Cyclop de Jean Tinguely ©Getty - Photo by Bernard Annebicque/Sygma/Sygma via Getty Images
Le Cyclop de Jean Tinguely ©Getty - Photo by Bernard Annebicque/Sygma/Sygma via Getty Images
Le Cyclop de Jean Tinguely ©Getty - Photo by Bernard Annebicque/Sygma/Sygma via Getty Images
Publicité
Résumé

Un voyage radiophonique dans les entrailles du Cyclop, une gigantesque créature d’acier nichée dans le Bois des Pauvres, à Milly-la-Forêt (Essonne), née de l’imagination du sculpteur Jean Tinguely.

avec :

Jean Tinguely (artiste sculpteur suisse), Niki de Saint Phalle (artiste franco-américaine (1930-2002)).

En savoir plus

C'est un géant de plus de vingt mètres de hauteur et de plus de trois cents tonnes de métal et de béton. Un géant qui grince, couine, craque, vibre et claque entre quatre chênes centenaires dans les bois de Milly-la-Forêt.

Ce terrifiant Cyclop, nom donné à cette gigantesque sculpture-machine, est le fruit d’une étonnante aventure artistique collective initiée à la fin des années 1960 par le sculpteur suisse Jean Tinguely en collaboration avec sa femme Niki de Saint Phalle. Une œuvre sur laquelle travaillèrent une trentaine d’artistes différents, et achevée 25 ans après le début du chantier

Publicité

Jean Tinguely : "Un forestier m’a dit un jour : un arbre qui est malade, il faut lui donner de la viande"

Comment ce projet fou a-t-il pu être mené à bien ? C'était ce que les auditeurs de France Culture découvraient en 1999, à l’occasion d’un Atelier de création radiophonique signé Marie-Hélène Bernard, et dans lequel témoignaient quelques-uns de ceux qui à des titres divers, avaient participé à la réalisation du monstre d’acier.

Jean Tinguely : "Je ne suis pas nécessairement artiste, c’est la société autour de moi qui me donne cette position. Au lieu de me mettre dans un asile d’aliénés, la société me met dans un musée".

Au cours de l'émission, un groupe d'enfants découvrait le visage du Cyclop et ce qu'il avait dans le ventre, on voyageait dans quelques pages de L'Odyssée en compagnie de l’anthropologue et historien et Jean-Pierre Vernant. On y revivait le formidable chantier que fut la construction du Cyclop sous la houlette de Jean Tinguely dont la voix, enregistrée quelques années auparavant, disait l'importance qu'avait eu Yves Klein dans sa vie et aussi ce qu'était le sens et le non-sens du mot "artiste" selon lui.

J’ai toujours été proche des dadaïstes, de Samuel Beckett ou de Marcel Duchamp. Il y avait chez ces hommes, la base de la vie : l’ironie et la joie.

Avec Philippe Bouveret, Yann Bouveret, Guy Duperche, Pierre-Marie Lejeune, Jesus Rafael Soto, Katerina Stenou, Katerina Tomadakis et Jean-Pierre Vernant, et en archives les voix de Jean Tinguely et Niki de Saint Phalle.

Après un an de restauration à l'initiative du Cnap, le 22 mai 2022 Le Cyclop ouvre au public au cœur des bois de Milly-la-Forêt.

  • Par Marie-Hélène Bernard
  • Réalisation Olivier DupréAtelier de Création Radiophonique
  • Mais… où est passée l'oreille du Cyclop ? (1ère diffusion : 28/03/1999)
  • Indexation web: Sylvain Alzial, Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France
Références

L'équipe

Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production
Antoine Dhulster
Production déléguée
Hassane M'Béchour
Collaboration
Virginie Mourthé
Réalisation
Anne de Biran
Anne de Biran
Anne de Biran
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Mathias Le Gargasson
Production déléguée