Chevalière destinée à cacher une pilule de cyanure, a appartenu au lieutenant René Drap de la mission Diane.
Chevalière destinée à cacher une pilule de cyanure, a appartenu au lieutenant René Drap de la mission Diane.
Chevalière destinée à cacher une pilule de cyanure, a appartenu au lieutenant René Drap de la mission Diane. ©Radio France - © D. Soulier Collection Sussex - MM Park
Chevalière destinée à cacher une pilule de cyanure, a appartenu au lieutenant René Drap de la mission Diane. ©Radio France - © D. Soulier Collection Sussex - MM Park
Chevalière destinée à cacher une pilule de cyanure, a appartenu au lieutenant René Drap de la mission Diane. ©Radio France - © D. Soulier Collection Sussex - MM Park
Publicité
Résumé

Gilbert Guillaume, un ancien agent des services secrets français racontait l'âge héroïque de l'espionnage, un entretien mené par Pierre-Jean Laspeyres le 22 juillet 1973 dans son émission "Le monde insolite…".

En savoir plus

Dans l'émission "Le monde insolite_"_ Pierre-Jean Laspeyres recevait en 1973 Gilbert Guillaume, un ancien agent des services secrets français qui racontait l'âge héroïque de l'espionnage, qui, pour lui, aura été celui du combat contre les services secrets de l'Allemagne Nazi de 1938 à 45. Ce combat, cet ancien agent des services secrets français l'a raconté en deux volumes sous le titre Mes missions face à L'Abwehr.

Dans cette émission Gilbert Guillaume, dont les chefs furent Rivet et Paillole, racontait certains épisodes rocambolesques, dramatiques aussi, de ses missions avant l'Occupation. Ce contre-espionnage, qui de 40 à 43 avait son siège Villa Éole à Marseille, poursuivra en zone non occupée une activité dont les mouvements de Résistance n'eurent pas toujours à se réjouir.

Publicité

Résistant de la première heure, dirigeant le mouvement "Combat" à Marseille, Jacques Baumel avouait ne jamais s'être attardé dans cette villa où il devait parfois se rendre : "Je me méfiais – disait-il – et puis je n'ai jamais beaucoup aimé les espions "professionnels". Leur passion, leur drogue, c'était le renseignement pour le renseignement. Ils continuaient de l'assouvir. Je savais trop bien par ailleurs que, à côté des réseaux nazis infiltrés en Zone sud, ils commençaient de s'intéresser de très près aux réseaux anglo-saxons et surtout aux premiers réseaux gaullistes".

"Nous ne jouions pas exactement dans le même camp" précisait Jacques Baumel.

  • Production : Pierre-Jean Laspeyres
  • Le monde insolite - L'âge héroïque de l'espionnage
  • 1ère diffusion : 22/07/1973
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
  • Archive INA-Radio France
Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Catherine Liber
Production déléguée
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation