Sanctuaire Shinto au Japon
Sanctuaire Shinto au Japon - Pixabay, Creative Commons
Sanctuaire Shinto au Japon - Pixabay, Creative Commons
Sanctuaire Shinto au Japon - Pixabay, Creative Commons
Publicité

L’émission "La matinée des autres" du 22 mars 1983, nous offre une immersion dans le monde complexe du shinto avec Bernard Frank, Claude Levi Strauss, Robert de Bervan, mais aussi à travers les témoignages de prêtres shinto (Guji) qui nous ouvrent les portes de leurs monastères.

Une religion sans dieu, une religion sans figure, une religion de la nature... Le shinto reste fortement présent dans l’inconscient des japonais. Le bouddhisme, arrivé par l’intermédiaire de la Corée, est devenu une religion de cour tandis que le peuple lui, est demeuré shinto. 

Une religion qui à l’origine "n’incluait pas une structure. Une religion de l’arbre, du rocher. La construction, le sanctuaire sont venus après" explique l’écrivain et traducteur  Robert de Bervan. Bernard Frank souligne que :

Publicité

Le shinto n’est pas une religion à système, c’est un ensemble de croyances très anciennes destinées à mettre l’homme en harmonie avec le monde qui l’entoure. C’est la pensée chinoise et le bouddhisme ensuite qui lui ont donné, par emprunt d’abord et ensuite par un effet d’assimilation, ses cadres doctrinaux.

Avec Bernard Frank, orientaliste et professeur au Collège de France - Kiotaro Degushi, animateur de la secte Onido - Un prêtre shinto du sanctuaire Takayama - Moto Hisha Yamakage, grand prêtre de la secte Shinto Yamakage - Robert de Bervan, traducteur et écrivain

  • Production : Olivier Germain-Thomas
  • Réalisation : Michel Abgral
  • La matinée des autres - L’esprit du Shinto - 1ère diffusion : 22/03/1983
  • Indexation web : Odile Joëssel, Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée