"Philippe de Broca, un Monsieur de comédie" livre de Philippe Sichler et Laurent Benyayer.
"Philippe de Broca, un Monsieur de comédie" livre de Philippe Sichler et Laurent Benyayer.
"Philippe de Broca, un Monsieur de comédie" livre de Philippe Sichler et Laurent Benyayer. - éditions Neva
"Philippe de Broca, un Monsieur de comédie" livre de Philippe Sichler et Laurent Benyayer. - éditions Neva
"Philippe de Broca, un Monsieur de comédie" livre de Philippe Sichler et Laurent Benyayer. - éditions Neva
Publicité
Résumé

A l’occasion de la sortie de la monographie "Philippe de Broca, un monsieur de comédie" aux éditions Neva, Philippe Garbit s’entretient avec son auteur Philippe Sichler ainsi qu’avec Bernard Payen, responsable de programmation à la Cinémathèque Française de Paris.

avec :

Bernard Payen (Responsable de programmation à La Cinémathèque française), Philippe Sichler (auteur de livres sur le cinéma).

En savoir plus

Philippe Sichler auteur de Philippe de Broca, un monsieur de comédie et Bernard Payen, responsable de programmation à la Cinémathèque Française de Paris retracent la vie et l’œuvre de ce réalisateur singulier, qui derrière ses comédies laisse apparaître une certaine mélancolie et un profond humanisme…   

Philippe Sichler exprime les motivations qui l’ont conduit à écrire, avec Laurent Benyayer, cette monographie sur Philippe de Broca, réalisateur sur lequel peu de littérature existait jusqu’alors.

Publicité

Il revient sur l’enfance de ce dernier marquée par la peinture de son grand-père, son œuvre, sa personnalité de trublion mais aussi son caractère très accessible, "Philippe de Broca était un homme très simple à la ville".

Bernard Payen évoque la position ambigüe de Philippe de Broca dans le cinéma français, à la fois issu de la Nouvelle Vague mais tourné vers l’humour et le grand public. Il insiste sur l’aspect mélancolique du cinéma de Broca malgré son apparence comique : "il a voulu faire, à travers son cinéma, une comédie pour ne pas mourir".

Il décrit les héros singuliers du cinéaste, hantés par l’idée du double et de la fuite, souligne le rythme musical de ses films mais aussi l’omniprésence du rêve. 

C’est vraiment un cinéma tourné vers l’ailleurs et vers l’imaginaire ; c’est un cinéma de l’enfance (…) C’est le cinéma de l’enfant qui rêve.

Il évoque également le côté humaniste de Broca, qui se traduit notamment par une grande attention accordée aux seconds rôles et aux personnages secondaires…   

  • Par Philippe Garbit 
  • Réalisation : Virginie Mourthé
  • Avec la collaboration de Hassane M'Béchour
  • Indexation web : Etienne Rouch, Documentation Sonore de Radio France
  • La Nuit de la comédie - Entretien 1/3 avec Philippe Sichler et Bernard Payen (1ère diffusion : 28/02/2021)

À réécouter : Eric Laugérias : "En ce moment on est comme privés d’air, j’ai la sensation que je ne respire pleinement que quand je suis sur scène"

À réécouter : "Ce qui est passionnant chez Philippe de Broca, c’est la façon dont certains de ses films sont 'doublés' chez d’autres cinéastes, notamment Jean-Luc Godard"

Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée