Boileau-Narcejac : "Ce qu’il fallait faire dans ces années 50, c’était une percée entre le roman anglo-saxon et le roman noir"

Bibliothèque d'Epinal, 2013.
Bibliothèque d'Epinal, 2013. - Yohann Legrand Polars, flick, CC (certains droits réservés)
Bibliothèque d'Epinal, 2013. - Yohann Legrand Polars, flick, CC (certains droits réservés)
Bibliothèque d'Epinal, 2013. - Yohann Legrand Polars, flick, CC (certains droits réservés)
Publicité

Dans une archive de 1972, Pierre Boileau et Thomas Narcejac, tandem incontournable du roman policier français, reviennent sur leur collaboration qui débute à l’aube des années 50 et s’achèvera en 1989 à la mort de Pierre Boileau.

Avec

Pierre Boileau et Thomas Narcejac, tous deux lauréats du prix du Roman d’aventure, se rencontrent en 1948. Ce "coup de foudre de l’amitié" les entraîne à collaborer dans une voie innovante pour le roman policier français.

Selon eux : 

Publicité

Ce qu’il fallait faire dans ces années 50, c’était une percée entre le roman anglo-saxon qui était un 'roman-problème' et le roman noir qui débutait en France avec la Série Noire.

Le tandem revient sur son fonctionnement et sur les attributions de chacun, Thomas Narcejac explique : 

Pierre pense à la structure de l’histoire, invente une première cellule vivante mais c’est encore très abstrait, il n’y a pas de personnage… Je viens à la rescousse et commence une partie de ping-pong entre nous .

Ainsi est né leur dernier roman, _La Vie en miettes, p_our lequel Boileau conçoit la structure du roman où la priorité est donnée à l’action et aux évènements puis c’est Narcejac qui donne vie aux personnages. 

  • Production : Pierre Lhoste 
  • Indexation web : Odile Joëssel, Documentation Sonore de Radio France
  • Extrait : Festival du livre de Nice pour "La vie en miettes" - 1ère diffusion : 29/07/1972
  • Archive Ina-Radio France

L'équipe