Première entrée des fantômes / Rabel / Date d'édition :  1945-1985 - Gallica/BNF/ Domaine public
Première entrée des fantômes / Rabel / Date d'édition : 1945-1985 - Gallica/BNF/ Domaine public
Première entrée des fantômes / Rabel / Date d'édition : 1945-1985 - Gallica/BNF/ Domaine public
Publicité
Résumé

Caroline Callard publie "Le temps des fantômes– Spectralités de l’âge moderne (XVIe-XVIIe siècle)", l'historienne nous convie à la table de cette "première modernité" ou s’invitent, dans un contexte particulièrement mouvementé et angoissant, succubes, fantômes, spectres et autres revenants.

avec :

Caroline Callard (Historienne, directrice d'études à l'EHESS).

En savoir plus

Premier entretien de cette nuit consacrée aux fantômes avec Caroline Callard qui publie chez Fayard Le temps des fantômes– Spectralités de l’âge moderne (XVIe-XVIIe siècle). Un entretien habité et spectral….

Le fantôme vit en interaction avec ses contemporains, il "est porteur d’un message, il a toujours quelque chose à demander aux vivants", souligne Caroline Callard :

Publicité

Au Moyen-âge, les fantômes sortent du purgatoire pour demander qu’on répare leurs fautes … pour demander aux vivants de faire des prières pour écourter un purgatoire cuisant ou pour avertir les vivants que s’ils continuent, ils vont subir le même sort peu enviable.

Guerres de religion, pestes, massacres sont autant de fléaux qui plongent la société des XVIe et XVIIe siècles dans une profonde crise, en proie à des angoisses d’ordre eschatologique, et à la crainte du jugement dernier. Dans ce climat d’effroi et de terreur, la "comptabilité de l’au-delà (achat de messes et achat d’indulgences) ne calme pas les angoisses : on ignore combien est nécessaire pour éviter le purgatoire". 

Cette atmosphère de panique générale nourrit la présence des fantômes. Eux, qui jusque-là se contentaient de hanter les contrées désertes, s’invitent à présent jusque au cœur des foyers. Ils sont si nombreux qu’on tente de les inventorier, de les cataloguer, de les recenser.  C’est en effet aux XVIe et XVIIe siècles que s’élabore une "science des spectres", à l’image des travaux de Pierre Le loyer, juriste Angevin, qui entreprend de fonder "une science des spectres aussi assurée que celle des mathématiques"… 

  • Par Philippe Garbit
  • Réalisation : Virginie Mourthé
  • Avec la collaboration de Hassane M'Béchour 
  • Indexation web : Odile Joëssel, Documentation Sonore de Radio France
  • La Nuit des fantômes - Entretien 1/4 avec Caroline Callard (1ère diffusion : 05/10/2019)
34 min
Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée