Portrait de Chantal Akerman chez elle en juillet 1979 à Paris, France.
Portrait de Chantal Akerman chez elle en juillet 1979 à Paris, France.
Portrait de Chantal Akerman chez elle en juillet 1979 à Paris, France.  ©Getty - Photo by Micheline PELLETIER/Gamma-Rapho via Getty Images
Portrait de Chantal Akerman chez elle en juillet 1979 à Paris, France. ©Getty - Photo by Micheline PELLETIER/Gamma-Rapho via Getty Images
Portrait de Chantal Akerman chez elle en juillet 1979 à Paris, France. ©Getty - Photo by Micheline PELLETIER/Gamma-Rapho via Getty Images
Publicité
Résumé

Le 31 octobre 1982, Claude-Jean Philippe recevait la cinéaste Chantal Akerman à l'occasion de la sortie de son film "Toute une nuit". Elle était accompagnée de Caroline Champetier, sa directrice de la photographie.

avec :

Caroline Champetier (Directrice de la photographie), Chantal Akerman (Réalisatrice.).

En savoir plus

La cinéaste belge Chantal Akerman raconte la genèse de son long-métrage Toute une nuit. Un film "réalisé dans une totale liberté de création, confie la réalisatrice, et financé avec de petites sommes auprès de beaucoup de personnes, pour ne pas passer par les institutions". Chantal Akerman se souvient de l’idée première de Toute une nuit, celle de faire un film sur ses amis à Bruxelles, sa ville natale, à travers des fragments d'histoires, d’amour ou de sexe, saisis à différents moments, dans différents lieux. 

Je voulais faire un film sur mes amis à Bruxelles et sur la chaîne des relations incestueuses.

Publicité

Elle évoque la lente maturation de son film, "un tournage évolutif en plusieurs étapes", analyse la particularité de son langage cinématographique, "qui n’est pas celui du langage du cinéma de consommation courante", et s'intéresse aux relations affectives entre celles et ceux qui ont aimé ou n’ont pas aimé le film. 

Pour la directrice de la photographie du film, Caroline Champetier, ce film est d'une grande sensualité, infusant un "sentiment physique du cinéma"

Caroline Champetier : 

Chantal Akerman apporte quelque chose de nouveau dans le discours sur l’amour. Elle nous montre que l’amour c’est multiple, c’est infidèle, c’est souvent, c’est toute la nuit, ça se reproduit sans arrêt, c’est un fourmillement, une chaîne…

  • Par Claude-Jean Philippe 
  • Le cinéma des cinéastes - Chantal Akerman pour son film "Toute une nuit" (1ère diffusion : 31/10/1982)
  • Indexation web : Sylvain Alzial, Documentation Sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France
Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée