Charlie Chaplin, le clochard solitaire, dans une scène du film 'Les lumières de la ville' (1931) ©Getty - John Kobal Foundation
Charlie Chaplin, le clochard solitaire, dans une scène du film 'Les lumières de la ville' (1931) ©Getty - John Kobal Foundation
Charlie Chaplin, le clochard solitaire, dans une scène du film 'Les lumières de la ville' (1931) ©Getty - John Kobal Foundation
Publicité
Résumé

En 2002, "Les chemins de la connaissance" consacraient cinq émissions au vagabond et à son créateur. Premier volet sur le personnage de Charlot, clochard gentleman et solitaire.

avec :

Alain Finkielkraut (Philosophe, académicien, et producteur de l'émission "Répliques" sur France Culture), François Albéra (Professeur d'Histoire et esthétique du cinéma à l'Université de Lausanne et secrétaire de rédaction de 1895, Revue d'histoire du cinéma).

En savoir plus

En 2014, CharlotThe TrampLe Vagabond, avait 100 ans.

Moustache… chapeau… grandes chaussures… canne… un siècle que la silhouette de l'élégant clochard est apparue pour la première fois sur un écran de cinéma. Chaplin fixa très vite le caractère de son personnage, même si dans ses premières apparitions, le petit homme apparaît beaucoup plus agressif, moins innocent qu'il ne le sera par la suite. Et très vite, sans dire un mot, Charlot deviendra le porte-parole et le vengeur des sans-voix, des petites gens de la terre entière. 

Publicité

En 2002, Les chemins de la connaissance consacraient cinq émissions au vagabond et à son créateur. En compagnie de Fabrice Revault d'Allonnes, Petr Kral, Edgar Morin, Jean-Baptiste Thoret, Alain Finkielkraut et François Albera, Françoise Estèbe tentait de comprendre pourquoi, comment, le petit homme créé par Charlie Chaplin était devenu un tel mythe. 

Charlot-Chaplin, un mythe… Premier volet : L'immigré vagabond.

Ce qui frappe d'abord chez Charlot c'est le côté vagabond, ou même gentleman vagabond avec une sorte de contraste social et comique entre le côté gentleman, chevaleresque, avec les femmes notamment, et par ailleurs, le vagabond, le pauvre. C'est un contraste qu'on retrouve d'ailleurs dans son vêtement, dans son costume, une redingote, un queue-de-pie mais bien sûr troué, râpé, usé. Fabrice Revault d'Allonnes

  • Par  Françoise Estèbe
  • Réalisation Annie Douel
  • Charlot-Chaplin, un mythe… Premier volet : L'immigré vagabond, avec Fabrice Revault d'Allonnes, Petr Kral, Edgar Morin, Jean-Baptiste Thoret, Alain Finkielkraut et François Albera (1ère diffusion : 23/12/2002)
Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée