Photo extraite du film de Dante Desarthe "Le Passe muraille" d'après Marcel Aymé, 2016. - Arte
Photo extraite du film de Dante Desarthe "Le Passe muraille" d'après Marcel Aymé, 2016. - Arte
Photo extraite du film de Dante Desarthe "Le Passe muraille" d'après Marcel Aymé, 2016. - Arte
Publicité
Résumé

Premiers entretiens de cette nuit d'archives "spéciale Marcel Aymé" avec Dante Desarthe, réalisateur et Michel Lécureur biographe de l'écrivain qui évoquent son oeuvre, et plus particulièrement "Le Passe muraille" sa célèbre nouvelle adaptée pour Arte en 2016.

avec :

Michel Lécureur, Dante Desarthe.

En savoir plus

A l’occasion des cinquante ans de la disparition de Marcel Aymé (1902-1967), Les Nuits de France Culture proposent de se plonger dans l’œuvre d’un homme à la fois célèbre et méconnu. Il est un monument de la littérature française, en bien des sens un auteur classique, mais ses histoires les plus fameuses – Le passe-muraille, La jument verte ou Les contes du chat perché – ont sans doute fini par faire un peu d'ombre à une œuvre prolifique, composée de romans, de nouvelles, de pièces de théâtre, de scénarios ou encore de chansons. On en découvrira plusieurs aspects à travers des lectures, des adaptations, des captations, le tout présenté par deux hommes qui l’ont beaucoup fréquenté : Dante Desarthe, réalisateur d’une formidable adaptation du Passe-muraille avec Denis Podalydès ; et Michel Lécureur, éditeur de ses œuvres complètes dans la Pléiade, et auteur d’une biographie en deux volumes parue cette année chez Edilivre. Selon Dante Desarthe :

Marcel Aymé fait le trait d’union entre l’enfance, l’adolescence et l’âge adulte. On a l’impression qu’il n’y aucune césure entre ces différents âges, son style est le même quel que soit son public et c’est l’une de ses grandes forces.

Publicité

Il cite Cocteau pour définir son univers si particulier entre réalisme et fantastique :

Cocteau avait cette phrase : "Chez Marcel Aymé on entre dans le fantastique comme dans un café".

Ecouter la suite de l'entretien et la fin.

  • Production : Mathilde Wagman
  • Réalisation : Virginie Mourthé
  • Avec la collaboration de Hassane M'Béchour
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée