Daniel Cordier en septembre 1942.
Daniel Cordier en septembre 1942.  ©AFP - HANDOUT / MUSÉE DE L’ORDRE DE LA LIBÉRATION / AFP
Daniel Cordier en septembre 1942. ©AFP - HANDOUT / MUSÉE DE L’ORDRE DE LA LIBÉRATION / AFP
Daniel Cordier en septembre 1942. ©AFP - HANDOUT / MUSÉE DE L’ORDRE DE LA LIBÉRATION / AFP
Publicité

Ancien secrétaire de Jean Moulin, marchand d'art, historien et résistant, Daniel Cordier publiait en 2009 "Alias Caracalla" un récit autobiographique. Il y racontait sa jeunesse et tentait de retranscrire exactement dans quel état, quelle mentalité il était durant les années de Résistance.

Avec
  • Daniel Cordier secrétaire de Jean Moulin pendant la Seconde Guerre mondiale, historien, collectionneur d'art, galeriste et mécène

Daniel Cordier, résistant, marchand d'art et historien français, fut un jeune maurassien et camelot du roi avant de se révolter contre l'armistice. Il partira pour l'Angleterre le 21 juin 1940 et s'engagera dans les Forces françaises libres le 28 juin 1940. 

Parachuté le 25 juillet 1942, il devient le secrétaire de Jean Moulin, jusqu'à l'arrestation de ce dernier le 21 juin 1943. Il est l'auteur de Jean Moulin, l'inconnu du Panthéon, 3 vol., Jean-Claude Lattès, 1989-1993, et de Jean Moulin, la République des catacombes, Gallimard, 1999.

Publicité

En juillet 2009, il se racontait à Francesca Isidori dans l'émission "Affinités électives" alors que paraissait Alias Caracalla un récit autobiographique. 

A l'évocation du 17 juin 1940, le jour de l'annonce de l'Armistice par Pétain, événement qui fut déterminant dans son destin, il expliquait comment il avait tenté de raconter le passé :

Il faut faire attention quand on raconte le passé. (...) On raconte le passé d'une certaine manière (qui change d'ailleurs avec les époques). Il faut essayer de retrouver exactement dans quel état, quelle mentalité on était à cette époque. C'est ce que je souhaite pour tous les lecteurs. Ce livre, ce n'est pas mon regard d'aujourd'hui sur ce passé, c'est ce regard du passé à mesure qu'il se déroule : le lendemain est quelque chose d'inconnu pour la veille. Le lendemain est toujours un inconnu. 

  • Par Francesca Isidori  
  • Réalisation : Brigitte Alléhaut
  • Affinités électives - Daniel Cordier (1ère diffusion : 16/07/2009)
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée