Hommage à Paul Éluard par Jean Lescure

Le poète Paul Éluard (1895-1952) en 1944.
Le poète Paul Éluard (1895-1952) en 1944. ©Getty - Keystone/Hulton Archive
Le poète Paul Éluard (1895-1952) en 1944. ©Getty - Keystone/Hulton Archive
Le poète Paul Éluard (1895-1952) en 1944. ©Getty - Keystone/Hulton Archive
Publicité

Dans ce numéro "Des idées et des hommes" en hommage à Paul Eluard par Jean Amrouche, diffusé pour la première fois en décembre 1952, Jean Lescure témoigne de ce que fut son ami poète.

Paul Eluard est mort le 18 novembre 1952. La Chaîne nationale lui rendait hommage en décembre de la même année dans un numéro de l'émission "Des idées et des hommes". Son ami, l'écrivain, poète et ancien résistant Jean Lescure témoigne de ce que fut l’ami poète de son vivant. Il est impossible pour une œuvre d’art de transcrire entièrement la douleur du deuil, de la perte irrécupérable d’une personne que rien ne pourra jamais remplacer. La souffrance provoquée par la mort d’un être aimé est intraduisible et ne peut être actualisée avec précision par des mots, des mélodies ou des images. Mais l’on peut toujours la deviner, l’entrevoir dans le silence d’une page quasi blanche ou dans le craquèlement soudain et imprévu d’une voix qui achoppe sur un sanglot. C’est le cas dans cet hommage à Paul Eluard dans une émission de Jean Amrouche, le 27 décembre 1952, soit un peu plus d'un mois mois après la mort du poète.

Jean Amrouche : "La pureté d’Eluard est la pureté d’un langage lu, à peine celle d’un langage entendu. Une pureté qui nous touche au point du cœur le plus sensible, par un accord, une inflexion mélodique nue et simple."

Publicité

C’est son fidèle lieutenant, son petit frère, son grand ami Jean Lescure qui vient témoigner de ce que fut Eluard de son vivant, peinant parfois à finir ses phrases tant cette disparition lui est insupportable : "Eluard était l’homme qui vivait, qui n’avait jamais refusé la vie, qui a toujours été au plus dur de l’existence, qui a dû parfois céder du terrain au malheur, mais jamais Paul n’a démissionné."

Jean Lescure cite à plusieurs reprises Paul Eluard : "Une voix sentencieuse me dicte désormais qu’à partir du chagrin le bonheur demeure un postulat, mais le pessimisme, un vice."

Au cours de l’émission, sont proposés à l’écoute deux enregistrements de Paul Éluard, réalisés par Jean Lescure en 1944 au Club d’essai, atelier de création radiophonique à Paris.

  • Par Jean Amrouche
  • Avec Jean Lescure et en archives Paul Éluard
  • Des idées et des hommes - Hommage à Paul Éluard (1ère diffusion : 27/12/1952 Chaîne Nationale)
  • Indexation web : Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France

Retrouvez l'ensemble de la  Nuit Paul Éluard ou l’éloge de la simplicité

L'équipe