Raymond Devos chez lui, entouré de ses instruments de musique en 1994. ©Getty - Micheline Pelletier/Sygma via Getty Images
Raymond Devos chez lui, entouré de ses instruments de musique en 1994. ©Getty - Micheline Pelletier/Sygma via Getty Images
Raymond Devos chez lui, entouré de ses instruments de musique en 1994. ©Getty - Micheline Pelletier/Sygma via Getty Images
Publicité
Résumé

L'humoriste Raymond Devos raconte l'importance de la musique dans sa vie et les nombreux instruments dont il joue, mandoline, clarinette, harpe, guitare, piano... Premier volet d'une série de trois entretiens avec Raymond Devos dans l'émission "Dits et écrits sur la musique" en 1973.

avec :

Raymond Devos (comédien, humoriste).

En savoir plus

En 1973, l'humoriste Raymond Devos donnait trois entretiens pour l'émission "Dits et écrits sur la musique" dans lesquels il analysait son rapport à la musique. Celle-ci a toujours eu une grande importance pour lui : "la musique, je l’aime tout simplement, c’est parce que j’aime la musique que j’en fais" dit-il. En contrepoint du comique, qui est fait de rupture et de cassure, il utilise la musique qui est harmonie, "car cela se marie parfaitement bien", les instruments de musique sont des prétextes pour créer des contrastes dans ses spectacles.

Son père était organiste et pianiste tandis que sa mère jouait du violon et de la mandoline, il se souvient des dimanches en famille, les sept enfants autour des parents, les écoutant jouer.

Publicité

Enfant je croyais que, comme dans les rêves, on se posait devant un instrument et on savait en jouer…

Mais Raymond Devos, véritable amoureux de la musique, critique son omniprésence actuelle, "entendre de la musique à longueur de journée, ce n’est pas bon car on ne l’entend même plus… c’est indigeste. Point trop n’en faut".

Après des revers de fortune familiaux, il doit commencer à gagner sa vie très jeune, à treize ans. Dès qu'il le peut il achète un instrument: "le premier instrument que j’ai acheté c’était une mandoline, il y a de très jolies choses à la mandoline".

Il connait un véritable enchantement avec le répertoire de la mandoline, puis son oncle lui offre une clarinette. Enfin, quand il en a les moyens, il achète une guitare. Il débute la harpe à quarante ans.

Il confie avoir commencé à apprendre le piano, tardivement, "j’ai 50 ans et je commence à apprendre à jouer du piano parce que ça fait partie d’un de mes rêves, et je ne veux pas mourir sans être entré réellement dans ce rêve. (...) on n’a pas assez de toute une vie pour bien jouer d’un instrument alors moi je bricole… mais je suis un homme du music-hall, du cirque, par extension, il n’y aucune raison que je ne me serve pas de ces éléments-là, un instrument de musique ça fait partie des rêves."

  • Par Claude Maupomé
  • Dits et écrits sur la musique - Raymond Devos 1/3 : La musique dans sa vie personnelle (1ère diffusion : 24/10/1973)
  • Edition web : Sandrine England, Documentation sonore de Radio France web
  • Archive Ina-Radio France
Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Antoine Dhulster
Production déléguée