Emily Dickinson refusa toute sa vie la publication de ses poèmes. Seuls six fragments furent rendus publics de son vivant.
Emily Dickinson refusa toute sa vie la publication de ses poèmes. Seuls six fragments furent rendus publics de son vivant.
Emily Dickinson refusa toute sa vie la publication de ses poèmes. Seuls six fragments furent rendus publics de son vivant. ©Getty
Emily Dickinson refusa toute sa vie la publication de ses poèmes. Seuls six fragments furent rendus publics de son vivant. ©Getty
Emily Dickinson refusa toute sa vie la publication de ses poèmes. Seuls six fragments furent rendus publics de son vivant. ©Getty
Publicité
Résumé

Tenter de dessiner le portrait d’Emily Dickinson, c’est tenter de saisir un mirage. Qui est cette poétesse américaine morte à 56 ans dans la petite ville d’Amherst, dans l’État du Massachusetts ? Qui est celle à avoir, dans une réclusion presque totale, consigné 1 789 poèmes dans de petits cahiers ?

En savoir plus

Une rue d'Amherst dans le Massachusetts porte le nom des Dickinson. Ce n'est pas en mémoire d'Emily mais de ses aïeux, de pieux immigrants partis d'Angleterre au XVIIIe siècle pour tenter l'aventure du nouveau monde. Hommes d'affaires, juristes, les Dickinson participèrent à la fondation de la ville d'Amherst, et en furent des citoyens de premier plan. Emily Dickinson ne quittera la maison familiale de cette ville de Nouvelle Angleterre et finira même par ne plus en franchir le seuil.

"Si tu ne parles à personne, tu accumules des pensées qui seront d'or et de lumière", écrivait-elle un jour à Austin, son frère aîné. Retirée du monde, elle ne cessait d'écrire des lettres, des poèmes, consignés dans de petits cahiers cousus qu'elle cachait soigneusement dans un coffre. La "reine recluse" comme on la surnommait, n'a laissé paraître que quelques poèmes de son vivant. C'est à sa soeur Lavinia que l'on doit la publication du premier volume de ses oeuvres, quatre ans après sa mort en 1890. Mais ce n'est qu'en 1955 que l'intégralité de sa poésie sera éditée.

Publicité
58 min

Le style novateur d'Emilie Dickinson a déconcerté et choqué ses contemporains. Passion et spontanéité donnent une écriture concise, elliptique, "explosive et spasmodique", comme elle la décrira elle-même.

Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Christine Goémé
Production déléguée
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation