Emmanuel Hoog, président de l'AFP,  en 2014
Emmanuel Hoog, président de l'AFP,  en 2014 ©AFP - Eric Feferberg
Emmanuel Hoog, président de l'AFP, en 2014 ©AFP - Eric Feferberg
Emmanuel Hoog, président de l'AFP, en 2014 ©AFP - Eric Feferberg
Publicité

Premier entretien pour "La Nuit de la Presse" avec Emmanuel Hoog, président de l'AFP, qui évoque l'histoire de l'Agence France Presse puis les archives à venir sur "Napoléon journaliste", la représentation de la presse au cinéma et "la femme journaliste".

Avec
  • Emmanuel Hoog Directeur général des Nouvelles éditions indépendantes (Les Inrocks, Radio Nova, Rock en Seine, Cheek Magazine)

Parce que la Presse est attaquée souvent, dénigrée parfois ; parce que les journalistes seraient suspects et suspectés… d’on ne sait quoi ; parce que la radio, parce que la télévision, parce que les journaux n’ont pas toujours  bonne presse  et parce que certains de nos contemporains-une minorité heureusement-ont plus envie de croire à n’importe quelle rumeur sur Internet qu’aux écrits ou propos des professionnels de l’information, nous avons eu envie de rendre hommage, toute une nuit durant, à la Presse !

Et parce qu’une coédition Les Arènes-AFP vient de publier Qu’auriez-vous fait à ma place ? Des journalistes racontent les reportages qui les ont marqués, c’est en compagnie d’Emmanuel Hoog, Président-Directeur-Général de l’Agence France Presse, que nous évoquerons ce métier, ces personnalités si variées. Les archives donneront la parole à Geneviève Tabouis ou-par texte interposé - à la journaliste Séverine, aux grands noms du journalisme parlé, évoqueront Napoléon ou Clemenceau journaliste, illustreront les représentations des reporters au cinéma…

Publicité

Emmanuel Hoog, président de l'Agence Française de Presse, explique à propos de l'ouvrage Qu’auriez-vous fait à ma place ? Des journalistes racontent les reportages qui les ont marqués  : 

Faire une place aux coulisses de l'information, rendre hommage au métier et au talent de ces journalistes de l'ombre. Raconter non pas en quoi ils ont informé le monde mais comment ils l'ont informé, qu'elle est la situation dans laquelle ils se sont trouvés face à un fait d'actualité, pris entre l'urgence de rapporter et souvent aussi pris par des émotions, des inquiétudes, des moments de fragilité humaine. 

Sur l'AFP : 

Elle  créé de l'information sous toutes ses formes, des dépêches, des photos, des vidéos, des infographies [...]  Depuis toujours l'AFP s'intéresse à ce qui se passe au coin de la rue mais aussi au bout du monde. Il y a un appétit à Paris pour savoir ce qui va se passer à Berlin, à Londres ou à Bruxelles. Havas (l'ancêtre de l'AFP) imagine un réseau de correspondants, qui dans un premier temps, traduit la presse de chaque pays et en fait un résumé pour les journaux nationaux, puis ce travail de traduction et d'écoute se complète par un travail de reportage. 

Ecouter la 2ème partie de l'entretien, la dernière.

  • Production : Philippe Garbit 
  • Réalisation : Virginie Mourthé 
  • Avec la collaboration de Hassane M'Béchour 
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France

L'équipe