Fabrice Luchini à Paris en 2017. ©AFP - JOEL SAGET
Fabrice Luchini à Paris en 2017. ©AFP - JOEL SAGET
Fabrice Luchini à Paris en 2017. ©AFP - JOEL SAGET
Publicité
Résumé

La Nuit rêvée de Fabrice Luchini - Entretien 1/3. Fabrice Luchini a voulu faire écouter aux auditeurs de France Culture les êtres dont il partage ou a partagé la vie sur scène et ailleurs : Louis Jouvet, Louis-Ferdinand Céline, Sacha Guitry, Philippe Muray, Bernard Privat...

avec :

Fabrice Luchini (Comédien et acteur).

En savoir plus

En janvier 2014, les Nuits de France Culture accueillaient le comédien Fabrice Luchini alors qu’il reprenait son premier spectacle. 

A-t-il composé sa Nuit rêvée comme il choisit des textes littéraires pour une soirée théâtrale ?

Publicité

Fabrice Luchini a voulu entendre, faire entendre et réentendre aux auditeurs de France Culture les êtres dont il partage ou a partagé la vie sur scène : Louis Jouvet, Louis-Ferdinand Céline, Sacha Guitry, Philippe Muray. Mais il a aussi tenu à redécouvrir lui-même une voix, celle d’un grand journaliste qui lui parlait d’animaux, quand il était petit et téléspectateur : Claude Darget !

Il se remémore sa rencontre avec la famille Privat par la biais de la fille, Béatrice, dont il était le coiffeur à quinze ans. Il se souvient de son "adoption" par cette famille littéraire, de la personnalité de Bernard  Privat qui était "un passionné de l'autre".

Pour Fabrice Luchini cette nuit sans sommeil est aussi un bon prétexte pour écouter Louis Jouvet, "l'homme qui a lavé les comédiens du péché"  :

J’ai la chance d’avoir été très nourri et inspiré par Jouvet, après par Guitry, par Céline, Claude Darget, etc. Ils ont des points communs c’est d’abord un phrasé… chose qui n’est plus du tout d’actualité. Les acteurs dans le temps n’avaient d’existence que par leur phrasé, un timbre, une sonorité, ce que les crétins appellent une diction. Cela a existé jusqu’aux années 50, puis, à la mort de Jouvet le concept de phrasé est tombé en désuétude pour être remplacé par l’abject mot de psychologie. La psychologie qui est la mort, la poubelle de l’âme, c’est par la psychologie que les acteurs ce sont mis à penser, et il ne faut surtout pas penser dans notre métier. Jouvet ne pensait jamais, il a dit d’ailleurs 'pour être intelligent il faut abdiquer l’intelligence et pour être un peu intelligent il faut renoncer, au théâtre l’intelligence est superflue'. 

  • Production : Philippe Garbit 
  • Réalisation : Virginie Mourthé 
  • Avec la collaboration de Hassane M'Béchour 
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
  • La Nuit rêvée de Fabrice Luchini - Entretien 1/3 (1ère diffusion : 26/01/2014)
35 min
4 min
Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée