Le Serret, août 1973, lignes d'erre de Dany. Carte et calque tracés par Jacques Lin. Photo: Anaïs Masson.
Le Serret, août 1973, lignes d'erre de Dany. Carte et calque tracés par Jacques Lin. Photo: Anaïs Masson.
Le Serret, août 1973, lignes d'erre de Dany. Carte et calque tracés par Jacques Lin. Photo: Anaïs Masson.
Le Serret, août 1973, lignes d'erre de Dany. Carte et calque tracés par Jacques Lin. Photo: Anaïs Masson.
Le Serret, août 1973, lignes d'erre de Dany. Carte et calque tracés par Jacques Lin. Photo: Anaïs Masson.
Publicité
Résumé

Deuxième partie d’un documentaire diffusé en 1977 sur France Culture, consacré à Fernand Deligny, un éducateur hors du "commun" (1913-1996).

avec :

Fernand Deligny.

En savoir plus

D'abord instituteur, adepte des idées du pédagogue Célestin Freinet, c'est auprès de jeunes délinquants que Fernand Deligny commence son parcours d'éducateur spécialisé. Un cheminement qui le conduira au milieu des années 1960 à la clinique de La Borde (fondée en 1953 par le neuropsychiatre Jean Oury), puis à partir de 1967, à  Monoblet, dans les Cévennes, où il crée un lieu d'accueil pour jeunes autistes.

Mère de Bruno, enfant autiste : 

Publicité

Sans Monsieur Deligny, Bruno aurait été classé dans la catégorie des fous.

Dans ce deuxième volet, Fernand Deligny raconte sa vie quotidienne à Monoblet, où il fait part de ses observations sur les comportements et les émois de ces gamins comme Jean-Marie ("Janmari") ou Bruno, des enfants jugés incurables par l’institution psychiatrique.

Fernand Deligny : 

Pour moi, une tentative est un fait politique.

Fernand Deligny multiplie les "tentatives", filme, dessine, trace, expérimente, attentif à "ce qui advient par inadvertance", vagabondant d’erreurs en erreurs, s’intéressant aux "points de voir" de ces enfants hors du commun, parce que hors du langage. Fernand Deligny opère un changement de perspective, non pas en considérant les enfants comme inaptes au langage, mais en interrogeant notre manière d’appréhender ces enfants, en "sortant de notre orbite de sujet".

Il s’agit de permettre aux parents, de voir que leur enfant peut être autre, en modifiant les circonstances d’existence de l’enfant auprès d’eux. Notre rôle il est bien là.

"La première fois que je suis allé chercher Bruno", raconte la mère d’un enfant autiste, "Monsieur Deligny m’a montré un petit film qu’il avait fait. En voyant Bruno faire des choses nouvelles, par exemple faire la lessive, faire la vaisselle, j’ai failli me trouver mal ! Après tout ce que j’avais vécu, cela dépassait l’imagination".

  • Par Françoise Estèbe
  • Réalisation : Jean Couturier
  • Lectures : Martine Meraecht, Jean-Louis Ruggieri et Claude Bertrand
  • Tentatives : Fernand Deligny 2/3 - Le radeau du dernier recours (1ère diffusion : 12/08/1977)
  • Rédaction Web : Sylvain Alzial, Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France
Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée