Fonds Oulipo. Dossiers mensuels de réunion (1960-2010). 1987. Août 1987. Copie d’un poème-idéogramme par un enfant transmis par Marcel Bénabou.
Fonds Oulipo. Dossiers mensuels de réunion (1960-2010). 1987. Août 1987. Copie d’un poème-idéogramme par un enfant transmis par Marcel Bénabou.
Fonds Oulipo. Dossiers mensuels de réunion (1960-2010). 1987. Août 1987. Copie d’un poème-idéogramme par un enfant transmis par Marcel Bénabou.  - Bibliothèque nationale de France. Bibliothèque de l'Arsenal. DM-9 (7), Gallica,
Fonds Oulipo. Dossiers mensuels de réunion (1960-2010). 1987. Août 1987. Copie d’un poème-idéogramme par un enfant transmis par Marcel Bénabou. - Bibliothèque nationale de France. Bibliothèque de l'Arsenal. DM-9 (7), Gallica,
Fonds Oulipo. Dossiers mensuels de réunion (1960-2010). 1987. Août 1987. Copie d’un poème-idéogramme par un enfant transmis par Marcel Bénabou. - Bibliothèque nationale de France. Bibliothèque de l'Arsenal. DM-9 (7), Gallica,
Publicité
Résumé

En 1993, Christine Goémé consacrait deux volets de "Profils perdus" au cofondateur de l'Oulipo, François Le Lionnais. Le deuxième volet donnait à entendre l'écrivain lui-même grâce à des archives, tandis que certains de ses amis effectuaient une "tentative de recollement de son puzzle biographique".

avec :

Claude Berger (écrivain), François Caradec, Paul Fournel (écrivain, président de l'Oulipo), Marcel Bénabou (écrivain), Paul Braffort (Né en 1923, Paul Braffort a commencé sa carrière scientifique au Commissariat à l’Energie Atomique en 1949 comme bibliothécaire puis responsable du Laboratoire de Calcul Analogique. Détaché à EURATOM, de 1959 à 1963, puis à l’ESTEC (European), Jacques Roubaud (Compositeur de poésie et retraité en mathématiques.), François Le Lionnais.

En savoir plus

En décembre 1981, à l’occasion d’un article que lui consacrait le journal Libération, François Le Lionnais rédigeait sa propre notice biographique à la façon du Who’s Who : "Huit décennies, dont quelques mois en camp de concentration, placées sous le signe d’ un certain disparate : mathématiques (collection de nombres remarquables), méthodologie de la recherche, théorie échiquéenne, fondateur (avec Raymond Queneau) et président de l’Oulipo, de l’Oulipopo, de l’Oupeinpo et de l’Oumupo, ainsi que des Dégustateurs de poèmes de zéro mot. Signes particuliers : se plaît dans la compagnie des chats, parce qu’ils sont ce qu’ils sont, et dans l’herbe)". 

Dans le deuxième volet d’une série pour "Profils perdus" en mars 1993, Christine Goémé s’intéressait à ce qui reste sans doute sa plus belle invention, à savoir bien sûr l’Ouvroir de littérature potentielle, cofondé avec Raymond Queneau.

Publicité

Selon François Le Lionnais lui-même :

Normalement, si les choses s'étaient passées normalement, Dieu, après s'être reposé le septième jour, aurait dû créer l'Oulipo le huitième. Mais par suite d'une distraction il ne l'a pas fait et il a fallut attendre un certain nombre de millénaires pour arriver à cette naissance. Il est né dans une décade sur Raymond Queneau, à Cerisy-la-Salle, en septembre 1960. 

Et ce sont quelques éminents membres qui en racontait la genèse et évoquaient leurs souvenirs de celui qu’ils appelaient son Fraisident-Pondateur : Jacques Duchateau, Jacques Roubaud, Paul Fournel, Marcel Benabou, François Caradec, Paul Braffort et Claude Berge. On pouvait également entendre les voix de François Le Lionnais et de Michel Philippot grâce à des archives. 

  • Par Christine Goémé 
  • Réalisation : Olivier Coppin
  • Profils perdus - François Le Lionnais 2/2 : 1901-1984 (1ère diffusion : 11/03/1993)
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France

À réécouter : "François Le Lionnais avait une curiosité universelle servie par une mémoire proprement fantastique, quasiment pathologique"

Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée