François Truffaut en 1967 sur le tournage de "La Mariee etait en noir"
François Truffaut en 1967 sur le tournage de "La Mariee etait en noir"
François Truffaut en 1967 sur le tournage de "La Mariee etait en noir"  ©Sipa - DALMAS
François Truffaut en 1967 sur le tournage de "La Mariee etait en noir" ©Sipa - DALMAS
François Truffaut en 1967 sur le tournage de "La Mariee etait en noir" ©Sipa - DALMAS
Publicité
Résumé

En 1965 dans l'émission "Impromptu de Vacances" d'Harold Portnoy , François Truffaut donne un choix de disques, de chansons, et les justifie par des souvenirs. Rapidement, les souvenirs d'enfance s'invitent : ceux de l'époque de l'occupation et de sa première rencontre avec le cinéma.

En savoir plus

Je me suis mis vraiment a aimer les films à partir de « Paradis perdu » d’Abel Gance. Mes parents ne m’emmenaient pas assez souvent au cinéma, j’ai pris alors l’habitude d’y aller en cachette. Pendant l’occupation il n’y avait pas de films américains, mais que des films français ou allemands. Les films allemands étaient assez médiocres, mais les français, c’était une bonne période. Mes parents allaient souvent au théâtre, si bien que le soir, je partais juste derrière eux et j'allais au cinéma le plus près possible de chez nous avec l’espoir de revenir avant eux… 

Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Christine Goémé
Production déléguée
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation