Frank Zappa : "J'ai commencé à écrire de la musique classique à 14 ans et la musique rock à mes 20 ans"

Frank Zappa et Pierre Boulez, en janvier 1984, au Théâtre de la Ville in Paris, où le chef d'orchestre va diriger des oeuvres de Zappa.
Frank Zappa et Pierre Boulez, en janvier 1984, au Théâtre de la Ville in Paris, où le chef d'orchestre va diriger des oeuvres de Zappa.  ©AFP - Joël ROBINE
Frank Zappa et Pierre Boulez, en janvier 1984, au Théâtre de la Ville in Paris, où le chef d'orchestre va diriger des oeuvres de Zappa. ©AFP - Joël ROBINE
Frank Zappa et Pierre Boulez, en janvier 1984, au Théâtre de la Ville in Paris, où le chef d'orchestre va diriger des oeuvres de Zappa. ©AFP - Joël ROBINE
Publicité

"Instantané" avec Pierre Boulez et Frank Zappa, une émission de 1984, avec des extraits de la conférence de presse donnée par les deux artistes ainsi qu'un extrait de "The Perfect Stranger", de Frank Zappa, interprété par l'Ensemble Intercontemporain sous la direction de Pierre Boulez.

Avec

On le sait, Frank Zappa aura aussi bien donné dans le rock et le jazz au premier degré que dans l'humour, la satire et le grand-guignol musical, mais aussi dans une musique dite classique ou alors franchement contemporaine.

C'est ainsi qu'en janvier 1984, on retrouvait l'une des œuvres "savantes" de Zappa, The Perfect Stranger, au programme d'un concert que donnait au Théâtre de la Ville, l'Ensemble Intercontemporain de Pierre Boulez.

Publicité

La rencontre de deux mondes musicaux

Un concert dont se faisait l'écho, l'émission "Instantané" présentée par Brigitte Delannoy, qui diffusait des extraits de la conférence de presse où Zappa et Boulez présentaient conjointement ce concert. Nous retrouvons donc Frank Zappa et Pierre Boulez à la même tribune en 1984. Pierre Boulez présente le concert de musique américaine qu'il va diriger. Certains compositeurs sont morts mais d'autres sont encore vivants, dont Frank Zappa. Musicien sont il souligne "le désir de faire passer toute cette expérience qu'il a eue dans un autre monde, vers un monde qui est plus écrit. Il a fait passer une pratique gestuelle à une pratique plus écrite. C'est intéressant de faire rencontrer ces deux mondes pas de façon anecdotique mais sur le plan du professionnalisme."

Pour Frank Zappa, la musique classique n'est pas un hobby

Dans cette conférence de presse, c'est au tour de Frank Zappa de répondre aux questions et notamment sur son appétence pour la musique classique. "J'ai commencé à écrire de la musique de chambre à quatorze ans, je n'ai pas écrit de musique rock avant mes vingt ans. J'ai écrit de la musique classique depuis plus longtemps. Ce n'est pas un hobby. J'ai beaucoup de partitions qui n'ont pas encore été interprétées pour des grands orchestres, j'écris actuellement un concerto pour piano et ordinateur. Mes musiques de ballet seront interprétées en mai à San Francisco avec l'Orchestre de San Francisco et la compagnie de l'Oakland Ballet."

Puis Frank Zappa explique le sens de sa composition intitulée The Perfect Stranger, qui raconte l’histoire d'un vendeur en porte-à-porte qui cherche à vendre un aspirateur à une femme au foyer américaine. Avec amusement, il décrit l'aspirateur comme un personnage héroïque de l'histoire.

Une vie, une oeuvre
58 min
  • Par Brigitte Delannoy
  • Réalisation : Annie Coeurdevey
  • Extrait : Instantané - Pierre Boulez et Frank Zappa (1ère diffusion : 09/01/1984)
  • Indexation web : Documentation Sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France

L'équipe