Intérieur Cathédrale Sainte-Marie de Burgos, ange et crâne
Intérieur Cathédrale Sainte-Marie de Burgos, ange et crâne
Intérieur Cathédrale Sainte-Marie de Burgos, ange et crâne - Martpan via wikimedia commons
Intérieur Cathédrale Sainte-Marie de Burgos, ange et crâne - Martpan via wikimedia commons
Intérieur Cathédrale Sainte-Marie de Burgos, ange et crâne - Martpan via wikimedia commons
Publicité
Résumé

Médecin et psychanalyste, Ginette Raimbault travailla très tôt à ce que la psychanalyse trouve sa place dans le monde hospitalier, notamment à l'Hôpital des Enfants Malades. Habituellement peu encline à se raconter, elle avait accepté de le faire pour une série d''À voix nue' en 1997.

avec :

Ginette Raimbault (Pédopsychiatre et psychanalyste).

En savoir plus

Si la psychanalyse est le courage de regarder en face ce dont on préfère le plus souvent se détourner, on peut dire de Ginette Raimbault, disparue en 2014, qu'elle aura été à la hauteur de la psychanalyse. 

Analysée par Lacan, marquée par l'enseignement de Michael Balint, élève de Jenny Aubry, psychanalyste et médecin elle-même, Ginette Raimbault travailla très tôt à ce que la psychanalyse trouve sa place dans le monde hospitalier, au centre de la relation des médecins et du personnel soignant avec les malades, leurs proches, à l'écoute des souffrances psychiques des patients et de leurs familles. 

Publicité

Il y a un mouvement qui fait que de plus en plus, avec l’hypertechnicité médicale, les médecins se rendent compte qu’ils ont besoin de traiter leurs malades comme des êtres humains et non pas comme des objets, non pas comme des trucs qu’on perfore, qu’on alimente, qu’on réanime, etc. Cette dimension-là est je crois de plus en plus prise en compte. 

Plus spécifiquement sur les enfants gravement malades et leurs familles :

Tel enfant souhaitait mettre à l’écart ou à l’abri sa famille, il souhaitait que sa famille ne se rende pas compte que lui savait. Il y avait pratiquement toujours une espèce de jeu de cache-cache entre les familles qui souhaitaient que leur enfant ne sache pas et les enfants qui savaient, parce qu’un enfant qui est atteint dans son corps sait bien qu’il est gravement malade. […] Les enfants malades savent bien, et cela revient absolument chaque fois, que leur mort va faire du mal à ceux qui restent.

Pendant plus d'une vingtaine d'années, à l'Hôpital des Enfants Malades, dans le service dirigé par le Professeur Pierre Royer, elle s'occupa d'enfants soumis à de lourds traitements et souvent condamnés par des maladies incurables. Toute sa vie elle fut aux côtés des enfants proches de la mort. Maître de recherche à l'INSERM, clinicienne de grande valeur, importante pédagogue, elle aura formé beaucoup de psychanalystes et de pédopsychiatres, auteur également de nombreux ouvrages, Ginette Raimbault est pourtant restée méconnue du grand public. 

Je me suis intéressée à la médecine à travers les femmes enceintes et les femmes qui venaient d’accoucher et j’ai fait des groupes (ce qu’on appelle maintenant des groupes de parole) avec les femmes qui venaient d’accoucher et qui se trouvaient désemparées pendant les huit jours qu’elles passaient à la maternité avec un premier-né.

À l’INSERM j’ai été une des premières en tant que chercheur à pouvoir créer une unité de recherche avec des psychanalystes et des sociologues. 

Habituellement peu encline à se raconter, Ginette Raimbault avait accepté de le faire au micro d'Éliane Contini pour une série de cinq entretiens d'À voix nue enregistrée à la fin de l'année 1996. Nous en écoutons ici les deux premiers.

ÉCOUTER LES TROIS DERNIERS ENTRETIENS D''À VOIX NUE' AVEC GINETTE RAIMBAULT : Ginette Raimbault : "Le rôle du médecin me paraît être surtout d’écouter, avant de dire lui-même. Et trop de gens, sous prétexte de soigner, d'être thérapeutes, disent à l’autre ce qu'il en est de lui, avant de l'entendre."

  • Par Eliane Contini 
  • Réalisation : Nicole Salerne
  • A voix nue - Ginette Raimbault 1/2 : Parties 1 et 2 (1ère diffusion : 03/02/1997)
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée