André Bazin - "Ecrits complets" sous la direction d'Hervé Joubert-Laurencin
André Bazin - "Ecrits complets" sous la direction d'Hervé Joubert-Laurencin - Schaffter Sahli-Éditions Macula
André Bazin - "Ecrits complets" sous la direction d'Hervé Joubert-Laurencin - Schaffter Sahli-Éditions Macula
André Bazin - "Ecrits complets" sous la direction d'Hervé Joubert-Laurencin - Schaffter Sahli-Éditions Macula
Publicité

Nuit André Bazin - Entretien 3/3 avec Hervé Joubert-Laurencin, directeur de l'édition de l'intégralité des écrits d'André Bazin aux éditions Macula, et Marianne Dautrey réalisatrice avec lui du documentaire "Bazin roman". Cette Nuit se termine avec la voix de FrançoisTruffaut évoquant André Bazin.

Avec
  • Marianne Dautrey journaliste, traductrice, éditrice à l'Institut National d'Histoire de l'Art
  • Hervé Joubert-Laurencin professeur en études cinématographiques à l'université de Paris Nanterre, codirecteur du département des arts du spectacle et de l'unité de recherches "HAR", traducteur et spécialiste de l’œuvre de Pier Paolo Pasolini

Qui était André Bazin et quel héritage a-t-il laissé aux spectateurs de cinéma et à ceux qui le font ? C'est ce que nous essaierons de savoir durant cette Nuit, en nous intéressant à son histoire, à sa formation, à ses engagements et au travail titanesque de l'écrivain de cinéma qu'il fut de l'après-guerre à l'avènement de la Nouvelle Vague. 

En 2018 paraissait aux Éditions Macula l'intégralité de ses écrits. Hervé Joubert-Laurencin, qui en est l'éditeur, est avec nous pour évoquer André Bazin avec Marianne Dautrey réalisatrice avec lui du documentaire Bazin roman.

Publicité

Selon, Hervé Joubert-Laurencin,:

On avait oublié Bazin, il va nous aider à parler du monde d’aujourd’hui et pas à parler de l'histoire d'après-guerre ou de la Nouvelle Vague, il va nous parler de choses d'aujourd'hui, avec, comme disait Pasolini, la force du passé.

Cette nuit se termine avec une archive de François Truffaut, il est interviewé à Cannes, en 1969, à la veille de la projection des 400 coups, il évoque André Bazin, mort cette année-là et à qui le film est dédié : "j'ai rencontré André Bazin à la période la plus difficile de ma vie, celle de l'adolescence. Et sans lui je n’aurais sûrement pas fait de cinéma".

  • Par Albane Penaranda
  • Réalisation : Virginie Mourthé
  • Avec la collaboration de Hassane M'Béchour
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
  • Nuit André Bazin - Entretien 3/3 avec Hervé Joubert-Laurencin et Marianne Dautrey (1ère diffusion : 12/05/2019)

L'équipe