Relief représentant la déesse Vesta, déesse du feu et du foyer et quatre vestales, au Ier siècle.
Relief représentant la déesse Vesta, déesse du feu et du foyer et quatre vestales, au Ier siècle.
Relief représentant la déesse Vesta, déesse du feu et du foyer et quatre vestales, au Ier siècle. ©Getty - DEA / A. DAGLI ORTI / Contributeur
Relief représentant la déesse Vesta, déesse du feu et du foyer et quatre vestales, au Ier siècle. ©Getty - DEA / A. DAGLI ORTI / Contributeur
Relief représentant la déesse Vesta, déesse du feu et du foyer et quatre vestales, au Ier siècle. ©Getty - DEA / A. DAGLI ORTI / Contributeur
Publicité
Résumé

Femmes voyageuses, sédentaires ; mobilités géographiques et professionnelles ; des écrivaines voyageuses aux femmes dans la cité, Michelle Perrot revient sur une chronologie, pas toujours facile à établir.

En savoir plus

Première diffusion du 28 au 30 mars 2005

Les femmes dans la cité sont l'objet de cette histoire des femmes, aux prises avec l'espace, le temps, les guerres ou la politique qui leur furent longtemps fermées. Les femmes dans l'action collective, les femmes et les mondes, les unes et les autres.

Publicité

Épisode 21 : Femmes en mouvement : migrations et voyages

Au premier abord, les femmes semblent confinées, la sédentarité est une vertu féminine, un devoir des femmes lié à la terre, à la famille, au foyer. Pénélope ou les Vestales font figure des antiques modèles des femmes ; celles qui attendent et gardent. Pour Kant, la femme est la maison. Les formes d’enfermement - du moins de clôture - des femmes sont innombrables : le harem, la chambre des femmes du château féodal, le couvent, la maison victorienne, la maison close. Il faut protéger les femmes, cacher leur séduction, les voiler. "Une femme en public est toujours déplacée" dit Pythagore, "toute femme qui se montre se déshonore" écrit Rousseau à D'Alembert. Ce que l'on redoute : les femmes en public, les femmes en mouvement, et la dissymétrie du vocabulaire illustre ces défiances. Homme public ; c'est l'honneur, femme publique ; c'est la honte. L'aventurier est le héros des temps modernes, l'aventurière, une inquiétante créature. Le soupçon pèse sur les déplacements des femmes et notamment des femmes seules.

À lire aussi : Dans les pas d’Ella Maillart et d’Alexandra David-Néel

Épisode 22 : Les femmes dans le temps de l'Histoire

Saisissons les femmes dans le temps. L'histoire des femmes a sa chronologie, pas toujours facile à établir certes, mais elle a ses événements propres, différents souvent de l’histoire politique et plutôt de l'ordre du biologique, du juridique, du technique aussi. La libre contraception est sans doute l'événement majeur, celui qui a le plus basculé les rapports entre les sexes. S'agissant de cette histoire, il faut élargir considérablement la notion d'événement et par conséquent d'histoire. Mais ce qui importe aujourd'hui est de voir comment l'histoire générale affecte les rapports des hommes et des femmes. Les hommes et les femmes vivent ensemble les grands événements et les ruptures du temps. Ensemble, et différemment en raison de leur situation dans la société du moment.

À lire aussi : Les Femmes, les Hommes

Épisode 23 : Les formes de l'action collective

Agir dans l'espace public n'est pas aisé pour les femmes, vouées au privé. Elles l'ont fait pourtant, et de bien des manières. Souvent, elles prennent appui sur leurs rôles traditionnels et alors tout va bien ; il en est ainsi pour les émeutes de subsistance, ou l'action charitable. Tout se complique lorsqu'elles prétendent agir comme des hommes. La frontière du politique est particulièrement résistante ; dans l'Athènes de Périclès, comme dans le Londres de Cromwell ou le Paris de la Révolution française. Le politique, longtemps, fut une forteresse interdite. L'émeute de subsistance : voilà ce qui convient aux femmes, gardiennes du vivre et du couvert, ces ménagères éternelles ont raison de s'en soucier, elles le doivent même, c'est leur mission : veiller aux approvisionnements. Leur action est l'un des ressorts de ce que l'on appelle au XVIIIe siècle "l'économie morale".

Par Michelle Perrot - Réalisation Pierrette Perrono

À lire aussi : Les femmes et le pouvoir (4/5): La République des femmes

Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Antoine Dhulster
Production déléguée
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation