Alfred Hitchcock en 1956 lors d'un gag est arrêté par Clinton H. Anderson chef de la Police de Beverly Hills
Alfred Hitchcock en 1956 lors d'un gag est arrêté par Clinton H. Anderson chef de la Police de Beverly Hills
Alfred Hitchcock en 1956 lors d'un gag est arrêté par Clinton H. Anderson chef de la Police de Beverly Hills ©Getty - Bettmann
Alfred Hitchcock en 1956 lors d'un gag est arrêté par Clinton H. Anderson chef de la Police de Beverly Hills ©Getty - Bettmann
Alfred Hitchcock en 1956 lors d'un gag est arrêté par Clinton H. Anderson chef de la Police de Beverly Hills ©Getty - Bettmann
Publicité
Résumé

En 1962, Alfred Hitchcock accorde un long entretien à François Truffaut. En 1999, cette conversation traduite par Helen Scott, est diffusée en 25 épisodes sur France Culture. Dans ce premier échange Hitchcock revient sur son enfance, ses débuts d'ingénieur et de dessinateur pour les films muets.

avec :

François Truffaut, Alfred Hitchcock.

En savoir plus

En travaillant sur les archives de François Truffaut pour les besoins d'un film, Serge Toubiana, journaliste et critique de cinéma, est intrigué par une boîte en carton rangée dans une armoire des Films du Carrosse. Cette boîte contient 52 bobines audio d'une demi-heure d'entretien, entre François Truffaut et Alfred Hitchcock, enregistrés dans de bonnes conditions techniques qui donnèrent naissance au livre Hitchcock/Truffaut, publié en 1966 chez Robert Laffont.

Avril 1962, lettre de François Truffaut à Alfred Hitchcock

"Cher Monsieur Hitchcock, au cours de mes discussions avec des journalistes étrangers et surtout à New York , je me suis rendu compte que l’on se fait souvent une idée un peu superficielle de votre travail . Depuis que je fais de la mise en scène, mon admiration pour vous n’a pas faibli. Au contraire, elle s’est accrue et modifiée. J’ai vu cinq à six fois chacun de vos films. Je voudrais que vous m’accordiez un entretien au magnétophone, et cela dans le but de publier un livre entier."

Publicité

À Los Angeles, Alfred Hitchcock achève son 48ème film Les Oiseaux. Il télégraphie à François Truffaut pour lui fixer la date de leur premier rendez-vous : le 13 août 1962, jour de son 63ème anniversaire, dans ses bureaux d'Universal. François Truffaut qui ne parle pas anglais, arrive accompagné d'Helen Scott, une amie américaine qui, dit-il à son homologue anglais, "pratique la traduction simultanée avec une telle vélocité que nous aurons l'impression d'avoir parlé ensemble sans intermédiaire".

"The Hitchbook"

Durant une semaine entière, à raison de plusieurs heures par jour, François Truffaut s'entretient avec Alfred Hitchcock sur toute sa carrière, film par film, dans un esprit d'évidente connivence. Le livre d'entretiens entre les deux hommes, The Hitchbook paru en 1966 est sans cesse réédité. C'est sans doute aujourd'hui encore le livre de cinéma le plus célèbre. Il est disponible chez Gallimard dans une édition revue et corrigée en 1983 par François Truffaut, un an avant sa mort.

Un petit agneau sans tâche sous les verrous

Dans ce premier entretien Alfred Hitchcock se souvient de son enfance. Il raconte l'anecdote fondatrice du commissariat où il est envoyé à 4-5 ans par un père sévère, après avoir fait une bêtise. Il aura peur toute sa vie de la Police, qu'il disqualifie dans ses films. Son père l’appelle "mon petit agneau sans tâche".

Alfred poursuit une scolarité médiocre chez les Jésuites, excepté en géographie. Il apprend le dessin en école d'ingénieur puis est embauché dans une société de câbles électriques. Des cours d'histoire de l'art à l'Université  l’orientent vers le dessin publicitaire. Il s'enthousiasme pour le théâtre et surtout pour le cinéma américain : D.W Griffith, Charlie Chaplin, Buster Keaton, Mary Pickford, Douglas Fairbanks, les premiers films de la Paramount. Il s'intéresse aussi à l'acteur français Max Linder et aux films allemands de Murnau. Il met un pied dans un studio de cinéma en dessinant des cartels narratifs (nos sous-titres actuels) de films muets pour les studios Famous Players. Puis il se voit confier le tournage des scènes de transition, des raccords. Il écrit son premier scénario Woman to Woman en 1922, alors qu'il a vingt-trois ans.

  • Production : Serge Toubiana et Nicolas Saada
  • Entretiens avec Alfred Hitchcock par François Truffaut 01/25 - Traduction: Helen Scott
  • Enregistrement 13/08/1962 - 1ère diffusion 04/10/1999
  • Rédaction web : Anne de Biran et Sandrine England, Documentation sonore de Radio France
Références

L'équipe

Antoine Dhulster
Production déléguée
Hassane M'Béchour
Collaboration
Virginie Mourthé
Réalisation
Anne de Biran
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Mathias Le Gargasson
Production déléguée