Affiche de "Rope" (La  Corde) avec James  Stewart 1948
Affiche de "Rope" (La Corde) avec James Stewart 1948
Affiche de "Rope" (La  Corde) avec James  Stewart 1948 ©Getty - LMPC
Affiche de "Rope" (La Corde) avec James Stewart 1948 ©Getty - LMPC
Affiche de "Rope" (La Corde) avec James Stewart 1948 ©Getty - LMPC
Publicité
Résumé

En 1962, Alfred Hitchcock accorde un long entretien à François Truffaut. En 1999, cette conversation est diffusée en 25 épisodes sur France Culture. Le quinzième échange, très technique, aborde le premier film en couleurs d'Hitchcock "Rope" ("La Corde") en 1948.

avec :

François Truffaut, Alfred Hitchcock.

En savoir plus

En 1962, François Truffaut envoyait une lettre à Alfred Hitchcock pour lui proposer une série d'entretiens. Enregistrés sur magnétophone avec Helen Scott à la traduction, ces entretiens Hitchcock/Truffaut commencent en août 1962. En 1999, ils sont diffusés sous forme de série, en 25 épisodes. Dans le quinzième volet Alfred Hitchcock évoque son premier film en couleurs, La Corde (1948).

En 1948 Alfred Hitchcock créé sa propre compagnie de production Transatlantic Pictures. Il se lance un défi : tourner un film en un seul plan et en couleurs. Rope (La Corde, en Français) est tournée en huit plans-séquences. On comprend à quel point Hitchcock est à la fois un technicien hors pair et un artiste visionnaire.

Publicité

Un coucher de soleil trop kitsch

Les déplacements des acteurs et de la caméra suivent un découpage établi à l'avance L'écoulement du temps dans le film, de 7h30 à 21h15 est rendu par les variations de lumière : lumière du jour, lumière artificielle, lumière directe, lumière réfléchie, obscurité.

Hitchcock découvre que la coloration du film au coucher du soleil est beaucoup trop orange.  Il constate que le cameraman lambda est un bon technicien. Il peut rendre une actrice belle. Mais ses goûts artistiques importent. A-t-il "bon goût" ? C’est discutable. Sur Rope le caméraman a recréé un coucher de soleil de carte postale. L’éclairage des films en couleurs n'est pas encore au point car les cameramen ne sont que des techniciens promus à ce poste, sans avoir jamais vu dans les musées les peintres hollandais !

  • Production : Serge Toubiana et Nicolas Saada
  • Entretiens avec Alfred Hitchcock par François Truffaut 15/25 - Traduction : Helen Scott
  • Enregistrement 13 au 20 août 1962 - 1ère diffusion 22/10/1999
  • Rédaction web : Anne de Biran et Sandrine England, Documentation sonore de Radio France
Références

L'équipe

Antoine Dhulster
Production déléguée
Hassane M'Béchour
Collaboration
Virginie Mourthé
Réalisation
Anne de Biran
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Mathias Le Gargasson
Production déléguée