Ingrid Bergman et Cary Grant en pleine "communication" dans le film d'Alfred Hitchcock "Notorious" (Les Enchaînés") 1946
Ingrid Bergman et Cary Grant en pleine "communication" dans le film d'Alfred Hitchcock "Notorious" (Les Enchaînés") 1946
Ingrid Bergman et Cary Grant en pleine "communication" dans le film d'Alfred Hitchcock "Notorious" (Les Enchaînés") 1946 ©Getty - Ernest Bachrach / John Kobal Foundation
Ingrid Bergman et Cary Grant en pleine "communication" dans le film d'Alfred Hitchcock "Notorious" (Les Enchaînés") 1946 ©Getty - Ernest Bachrach / John Kobal Foundation
Ingrid Bergman et Cary Grant en pleine "communication" dans le film d'Alfred Hitchcock "Notorious" (Les Enchaînés") 1946 ©Getty - Ernest Bachrach / John Kobal Foundation
Publicité
Résumé

En 1962, Alfred Hitchcock accorde un long entretien à François Truffaut. En 1999, cette conversation est diffusée en 25 épisodes sur France Culture. Dans ce dix-neuvième échange Hitchcock revient sur le cultissime baiser entre Cary Grant et Ingrid Bergman dans "Les Enchaînés" ("Notorious"), 1946.

avec :

François Truffaut, Alfred Hitchcock.

En savoir plus

S'embrasser tout en demandant qui fera la vaisselle

Dans le volet numéro dix-neuf de cette série en 25 épisodes qui donne à entendre le dialogue entre les cinéastes Alfred Hitchcock et François Truffaut enregistré en 1962, le réalisateur britannique évoque le plus long baiser de l'histoire du cinéma.

Deux minutes trente secondes ! Un record, alors que la censure n'autorisait que 3 secondes d'étreinte explicite.  Une directive  qui n' a pas du tout réjoui les acteurs  principaux, Ingrid Bergman et  Cary Grant.  Deux minutes trente secondes en apnée ? Loin de là. Car rien ne plaît tant à Hitchcock que d'embraser de désir la banalité de la  vie quotidienne.

Publicité

Les acteurs étaient affreusement gênés mais Hitchcock avait décidé de se placer du point de vue du spectateur. Un public ravi de partager un grand moment fusionnel. Hitchcock assume le fait de vouloir jouer les prolongations, ne pas briser la magie de ce moment. Dans la scène, le couple ne cesse de s'embrasser entre coup de téléphone, et propos triviaux sur le dîner, acmé de l'érotisme pour Hitchcock. La nourriture, son péché mignon, étant souvent  associé  au pulsionnel dans ses films.

Une demande en mariage peut être pleine de suspense

Alfred Hitchcock détaille : "je donne au public le privilège de former un ménage à trois avec Ingrid Bergman. L’idée m'est venue dans un train de Boulogne-sur-Mer à Paris, en passant devant une usine. Un couple se tenait devant un mur en brique. Le jeune homme pissait contre le mur et la jeune fille continuait à tenir son compagnon par le bras, regardant ce qu’il faisait et les environs. Pour moi c’est ça l’amour. Dans cette scène de "Notorious", les dialogues sont en contrepoint. Il est question du menu du dîner et de qui fera la vaisselle".

Truffaut demande ensuite comment définir le suspense et si celui-ci est lié à la peur. Hitchcock répond qu’une demande en mariage peut être porteuse de suspense. Truffaut propose la définition suivante du suspense : "attente dilatée d’un évènement connu ou non connu du public".

  • Production : Serge Toubiana et Nicolas Saada
  • Entretiens avec Alfred Hitchcock par François Truffaut 19/25 - Traduction : Helen Scott
  • Enregistrement 13 au 20 août 1962 - 1ère diffusion 28/10/1999
  • Rédaction web : Anne de Biran et Sandrine England, Documentation sonore de Radio France
Références

L'équipe

Antoine Dhulster
Production déléguée
Hassane M'Béchour
Collaboration
Virginie Mourthé
Réalisation
Anne de Biran
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Mathias Le Gargasson
Production déléguée