Janet Leigh avec John Gavin dans le classique de suspense "Psychose" d’Alfred Hitchcock, 1960.
Janet Leigh avec John Gavin dans le classique de suspense "Psychose" d’Alfred Hitchcock, 1960.
Janet Leigh avec John Gavin dans le classique de suspense "Psychose" d’Alfred Hitchcock, 1960. ©Getty - Photo by Archive Photos/Getty Images
Janet Leigh avec John Gavin dans le classique de suspense "Psychose" d’Alfred Hitchcock, 1960. ©Getty - Photo by Archive Photos/Getty Images
Janet Leigh avec John Gavin dans le classique de suspense "Psychose" d’Alfred Hitchcock, 1960. ©Getty - Photo by Archive Photos/Getty Images
Publicité
Résumé

En 1962, Alfred Hitchcock donnait une série d'entretiens à François Truffaut. En 1999, ces entretiens sont diffusés en 25 épisodes sur France Culture. Dans le dernier épisode, Alfred Hitchcock évoque son film "Psychose", la représentation du bien, du mal et de la sexualité dans ses films.

avec :

François Truffaut, Alfred Hitchcock.

En savoir plus

Dans le 25e et dernier épisode, de cet entretien enregistré en 1962 avec François Truffaut, Alfred Hitchcock parle de la place de la sexualité dans ses films, "mon attitude à propos de montrer du sexe à l’écran ? Je pense qu’il doit y avoir du suspense, je pense que la scène ne doit pas être évidente, ne doit pas trop montrer".

Alfred Hitchcock explique la scène de Psychose quand Janet Leigh, jouant le rôle de Marion Crane, apparait en soutien-gorge avec son amant, Sam Loomis interprété par John Gavin, dans une chambre à coucher. Selon lui, le public a changé et il faut tenir compte de son évolution : "Je ressentais le besoin de faire une scène de ce type car le public avait changé. Les scènes de baisers classiques sont méprisées par les jeunes gens. De nos jours vous devez leur donner à voir la façon dont ils se conduisent eux-mêmes. (…) En vérité, la fille n’aurait pas dû porter ce soutien-gorge".

Publicité

Alfred Hitchcock et François Truffaut évoquent l'unique film réalisé par le comédien Charles Laughton, La Nuit du chasseur.

The stronger the evil the stonger the film

A propos de la représentation du bien et du mal au cinéma, il résumait ainsi sa façon de voir : "Basically, the better the villain, the better the film or the stronger the evil the stonger the film. (En principe, meilleur le méchant est, meilleur le film est, ou pour le dire autrement, plus le mal est puissant, plus le film est puissant)".

  • Production : Serge Toubiana et Nicolas Saada
  • Entretiens avec Alfred Hitchcock par François Truffaut 25/25 - Traduction: Helen Scott
  • Enregistrement 13/08/1962 - 1ère diffusion 05/11/1999
  • Rédaction web : Anne de Biran et Sandrine England, Documentation sonore de Radio France

À lire aussi : Hitchcock au poste de police

Références

L'équipe

Antoine Dhulster
Production déléguée
Hassane M'Béchour
Collaboration
Virginie Mourthé
Réalisation
Anne de Biran
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Mathias Le Gargasson
Production déléguée