L'actrice Joan Fontaine sur le tournage de "Rebecca" réalisé par Alfred Hitchcock en 1940.
L'actrice Joan Fontaine sur le tournage de "Rebecca" réalisé par Alfred Hitchcock en 1940.
L'actrice Joan Fontaine sur le tournage de "Rebecca" réalisé par Alfred Hitchcock en 1940. ©Getty - Sunset Boulevard/Corbis via Getty Image
L'actrice Joan Fontaine sur le tournage de "Rebecca" réalisé par Alfred Hitchcock en 1940. ©Getty - Sunset Boulevard/Corbis via Getty Image
L'actrice Joan Fontaine sur le tournage de "Rebecca" réalisé par Alfred Hitchcock en 1940. ©Getty - Sunset Boulevard/Corbis via Getty Image
Publicité
Résumé

En 1962, Alfred Hitchcock accorde un long entretien à François Truffaut. En 1999, cette conversation est diffusée en 25 épisodes sur France Culture. Dans ce neuvième entretien, on verra ce que les films d'Hitchcock empruntent aux contes de fées.

avec :

François Truffaut, Alfred Hitchcock.

En savoir plus

Dans le neuvième volet de cette série en 25 épisodes qui donne à entendre le dialogue entre les cinéastes Alfred Hitchcock et François Truffaut enregistré en 1962, Alfred Hitchcock évoque son premier film tourné en Amérique, Rebecca.

Les films d'Alfred Hitchcock tournés en Amérique n'ont pas pris une ride

En 1940, Alfred Hitchcock a quitté l'Angleterre pour Hollywood où le producteur David O' Selznick lui confie Rebecca un scénario tiré du roman de Daphné du Maurier. Moins d'humour, plus de psychologie et d’angoisse. Le producteur reçoit l’Oscar du meilleur film en 1941. Hitchcock considère que ce film n’est pas un film Hitchcockien. C’est une histoire démodée et vieux jeu, sans humour, très fidèle au roman. Selznick, le producteur venait de réaliser Autant en Emporte le Vent et pensait que les lecteurs voudraient retrouver un film copié sur le roman d'origine.

Publicité

Truffaut aime Rebecca, et Hitchcock se demande pourquoi ses films américains tiennent la route, vingt ans après. Selon Truffaut cela tient à leur rigueur, et leur caractère intemporel et personnel dégagé des modes.

Il était une fois... les contes noirs du maître du suspense

Le film Rebecca est un exercice de style, il s'agissait de traiter une histoire sans suspense comme un thriller et appliquer ses méthodes au domaine psychologique. Sans oublier d'y injecter avec plaisir, un humour dont le scénario est dépourvu. La maison dans Rebecca est un personnage. Pour François Truffaut c'est même, une maison de conte de fées, une maison isolée, non géolocalisable à laquelle s'ajoutent des accessoires symboliques : la clé, le placard .

"Tout ce qui a trait  à la peur à trait à l’enfance. Et la littérature enfantine est basée sur la peur". Imaginons "Rebecca" tourné en Angleterre. Le somptueux château de Manderley ne pourrait être aussi isolé."

La maison est une maquette tout comme la route qui y mène. Les maquettes représentent un budget conséquent sur les tournages d'Hitchcock.

  • Production : Serge Toubiana et Nicolas Saada
  • Entretiens avec Alfred Hitchcock par François Truffaut 09/25 - Traduction : Helen Scott
  • Enregistrement 13 au 20 1962 - 1ère diffusion 14/10/1999
  • Rédaction web : Anne de Biran et Sandrine England
Références

L'équipe

Antoine Dhulster
Production déléguée
Hassane M'Béchour
Collaboration
Virginie Mourthé
Réalisation
Anne de Biran
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Mathias Le Gargasson
Production déléguée