Elsa Triolet : "Avec Éluard, les mots les plus simples, les plus quotidiens, prenaient un sens grandiose"

Louis Aragon, André Breton, et Paul Eluard avec Elsa Triolet Aragon et Nusch Eluard.
Louis Aragon, André Breton, et Paul Eluard avec Elsa Triolet Aragon et Nusch Eluard. ©Getty - Bibliotheque d'Art et d'Archeologie, Fondation Jacques Doucet, Paris. Photo de Stefano Bianchetti/CORBIS
Louis Aragon, André Breton, et Paul Eluard avec Elsa Triolet Aragon et Nusch Eluard. ©Getty - Bibliotheque d'Art et d'Archeologie, Fondation Jacques Doucet, Paris. Photo de Stefano Bianchetti/CORBIS
Louis Aragon, André Breton, et Paul Eluard avec Elsa Triolet Aragon et Nusch Eluard. ©Getty - Bibliotheque d'Art et d'Archeologie, Fondation Jacques Doucet, Paris. Photo de Stefano Bianchetti/CORBIS
Publicité

Le 20 novembre 1952 un hommage est rendu au poète Paul Éluard sur la Chaîne Nationale, deux jours après sa mort. Au micro de Pierre Barbier, cette émission donne à entendre Pablo Picasso, Jean Cocteau, Vercors, Elsa Triolet, Claude Roy ou encore Francis Poulenc.

Avec

La mort de Paul Éluard est comme un choc pour ses contemporains. Lui qui apportait sa joie de vivre, son amour presque mystique de la liberté et son goût pour les mots simples laisse un trou béant que nul autre ne peut remplir. Car loin de l’intellectualisme des surréalistes, loin des envies de subversion esthétique qui émergent au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Éluard a toujours fait honneur à une tradition poétique qui révère le langage. Ce langage qui lui est si précieux, ce n’est pas le langage ampoulé des classiques ou celui expérimental et opaque de l’avant-garde : c’est un langage du quotidien, qu’il manie avec simplicité et magie.

Car qui d’autre que lui peut faire émerger du banal une telle palette d’émotions, accessible à toutes et à tous ? Dans cet hommage à Paul Éluard de Pierre Barbier, diffusé pour la première fois le 20 novembre 1952 sur la Chaîne Nationale, une longue liste d’illustres amis se succèdent : Cocteau, Picasso, Poulenc, Triolet, Vercors ou encore Claude Roy, entre autres, viennent dire leur amitié, leur amour et leur admiration pour ce poète solaire qui, semble-t-il, marqua ses contemporains autant par sa poésie que par sa personne.

Publicité

Ainsi la femme de lettres Elsa Triolet témoigne : "Avec Éluard, les mots les plus simples, les plus quotidiens, prenaient un sens grandiose. Une partie du génie de Paul Éluard était de savoir nous faire entendre et voir la grandeur du quotidien."

  • Par Pierre Barbier
  • Avec Pablo Picasso, Jean Cocteau, Francis Poulenc, Elsa Triolet, Stanislas Fumet, Claude Roy, André Baudin, Vercors et Lise Deharme
  • Réalisation : Pierre Barbier
  • Hommage à Paul Éluard (1ère diffusion : 20/11/1952 Chaîne Nationale)
  • Édition web : Sabine Bonamy, Documentation de Radio France
  • Archive Ina-Radio France

Retrouvez l'ensemble de la Nuit Paul Éluard ou l’éloge de la simplicité

L'équipe