André Breton et les poètes Francis Ponge et Pierre Reverdy en octobre 1952.
André Breton et les poètes Francis Ponge et Pierre Reverdy en octobre 1952.
André Breton et les poètes Francis Ponge et Pierre Reverdy en octobre 1952. ©Getty - Photo by Keystone-France/Gamma-Rapho via Getty Images
André Breton et les poètes Francis Ponge et Pierre Reverdy en octobre 1952. ©Getty - Photo by Keystone-France/Gamma-Rapho via Getty Images
André Breton et les poètes Francis Ponge et Pierre Reverdy en octobre 1952. ©Getty - Photo by Keystone-France/Gamma-Rapho via Getty Images
Publicité
Résumé

En 1973, dans une émission intitulée "Hommage à Pierre Reverdy", le poète, ami de Picasso et de Georges Braque, est raconté et lu par Alain Cuny, Jean Rousselot, Hugues Panassié et Stanislas Fumet. On entend également la voix du poète, disparu en 1960, grâce des archives.

avec :

Pierre Reverdy (Poète), Stanislas Fumet (Homme de lettres français, essayiste (1996-1983)), Alain Cuny.

En savoir plus

En 1973, France Culture proposait un hommage au poète Pierre Reverdy, en deux parties. Dans la première, intitulée A la recherche du ciel, le poète Jean Rousselot, le critique musical Hugues Panassié, le comédien Alain Cuny et l'homme de lettres Stanislas Fumet, racontent leurs souvenirs du poète né à Narbonne en 1889 et mort à Solesmes en 1960 et dont la vie fut intimement liée au cubisme et au surréalisme.

On peut entendre la voix de Reverdy lui-même, grâce à des archives, dire certains de ses poèmes et textes extraits des recueils Les Traits du ciel, L'Art poétique, Couple et cadence.

Publicité

Pierre Reverdy dit : "Il y a autant de façons d'être au monde que de catégories de sensibilité et de tournures d'esprit. Le propre du poète est de penser et de se penser à l'image, de considérer les choses dans la mesure où elles peuvent se prêter à la formation des images qui constituent son particulier moyen d'expression. Sa faculté majeure est de discerner dans les choses les rapports justes mais non évidents qui, dans un rapprochement violent, seront susceptibles de produire par un accord imprévu une émotion que le spectacle des choses elles-mêmes serait incapable de nous donner."

Stanislas Fumet se souvient de sa première rencontre avec le poète, "je vois arriver un homme un peu fort, trapu, pas très grand avec une belle figure, des yeux que j'ai comparés à ceux d'Othello, noirs avec un point d'or. Une figure violente avec des cheveux qui barraient son front et il avait un fort accent du midi. (…) Il n'avait rien d'un poète mais tout d'un sportif. C'était, en effet un sportif, car il était venu à Paris avec l'idée de faire boxeur. Jamais Reverdy n'avait pensé faire de la littérature, il voulait vivre. Le jour de son arrivée à Paris il débarque tout de suite à Montmartre."

Alain Cuny évoque son caractère et son amitié avec Pablo Picasso, "il s'emportait, il parlait, il parlait intarissablement, avec une intelligence aigüe (…) Il se tenait très droit, cela rappelle un peu l'homme qu'il admirait le plus au monde, qui a été son ami, au sujet duquel il ne supportait pas la moindre critique, la moindre contestation, c'était Picasso".

Lectures par Roger Blin, Catherine Lecouey, Alain Cuny, et Pierre Reverdy lui-même (archives).

  • Par Claude Petit-Castelli
  • Hommage à Pierre Reverdy 1/2 : A la recherche du ciel (1ère diffusion : 17/02/1973)
  • Rédaction web : Sandrine England, Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France

En savoir plus : "Hypersensible, Pierre Reverdy était toujours prêt à donner son amitié et à aller vers les autres"

Références

L'équipe

Antoine Dhulster
Production déléguée
Hassane M'Béchour
Collaboration
Virginie Mourthé
Réalisation
Anne de Biran
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Mathias Le Gargasson
Production déléguée