James Baldwin : "Je suis un témoin plus qu'un porte-parole" : épisode 3/3 du podcast Je m'appelle James Baldwin

James Baldwin, chez lui à Saint Paul de Vence, en 1985
James Baldwin, chez lui à Saint Paul de Vence, en 1985 ©AFP - Ulf Andersen, Aurimages
James Baldwin, chez lui à Saint Paul de Vence, en 1985 ©AFP - Ulf Andersen, Aurimages
James Baldwin, chez lui à Saint Paul de Vence, en 1985 ©AFP - Ulf Andersen, Aurimages
Publicité

En 1987, Jean Daive avait rencontré James Baldwin pour une série de cinq entretiens, enregistrés pour "Les chemins de la connaissance" sous le titre "Je m'appelle James Baldwin". Diffusion des deux derniers volets.

Avec

En 1987, quand James Baldwin répondait aux questions de Jean Daive pour une série des "Chemins de la connaissance", il ne lui restait que peu de temps à vivre. Dans ces entretiens l'écrivain revenait sur son parcours depuis sa naissance en 1924 dans le Harlem le plus pauvre et sur son parcours d'écrivain partagé entre l'essai et le roman. Il évoquait son engagement d'intellectuel pour les droits civiques, son exil en France et son installation à Saint-Paul-de-Vence...

Dans les quatrième et cinquième volets de cette série cette conversation avec James Baldwin s'engage sur ses essais La prochaine fois le feu et Chassé de la lumière. Il dit se voir comme une sorte de témoin de ce qu'il a connu, de ce qu'il a vu au cours de son existence, mais pas comme un porte-parole.

Publicité

Dans le dernier entretien il analysait longuement le destin politique de Malcolm X et les raisons de son assassinat. Il revenait aussi sur l’oppression des Noirs :

L'oppression est peut-être aujourd'hui plus ambiguë et compliquée mais très réelle. S'il y a une sorte d'arrangement cela ne masque pas la réalité du pouvoir. Le pouvoir reste exactement comme il était. Toutes les concessions des années soixante... regarde le résultat ! Cela n'est pas mystérieux, ce n'est pas parce que les Noirs seraient inférieurs. Ce n'est pas une question de race, c'est une question de classe.

Ecouter le premier volet de la série puis les volets 2 et 3.

  • Par Jean Daive
  • Réalisation : Paméla Doussaud
  • Les chemins de la connaissance - Je m'appelle James Baldwin 3/3 : Parties 4 et 5
  • 1ère diffusion : 23 et 24/04/1987
  • Indexation web : Sandrine England, documentation sonore de Radio France
  • Archives INA-Radio France

L'équipe