Jean Dubuffet et le galeriste Daniel Cordier au vernissage de la première galerie française à Francfort en Allemagne en 1958.
Jean Dubuffet et le galeriste Daniel Cordier au vernissage de la première galerie française à Francfort en Allemagne en 1958. ©Getty - Photo by Richard Koll/picture alliance via Getty Images
Jean Dubuffet et le galeriste Daniel Cordier au vernissage de la première galerie française à Francfort en Allemagne en 1958. ©Getty - Photo by Richard Koll/picture alliance via Getty Images
Jean Dubuffet et le galeriste Daniel Cordier au vernissage de la première galerie française à Francfort en Allemagne en 1958. ©Getty - Photo by Richard Koll/picture alliance via Getty Images
Publicité

"Des idées et des hommes - Quelques propos sur la peinture" avec le peintre Jean Dubuffet au micro de Jean Amrouche (1ère diffusion : 20/03/1954).

En mars 1954, en marge de son exposition au cercle Volney, le peintre Jean Dubuffet répondait aux questions de Jean Amrouche, de Georges Limbour, et de René de Solier.
Il exprimait son désir de retrouver l'expression à l'état brut et effectuait un parallèle entre sa peinture et les dessins d'enfants : 

On a toujours rapproché mes travaux, mes peintures de choses faites par les enfants. Mais il faut premièrement remarquer qu'à toutes les époques on a comparé, dès que l'on se trouvait en présence d'œuvres ne ressemblant pas aux œuvres auxquelles on est habitué, on n'a pas manqué de crier que c'était fait comme par un enfant. Et c'est ainsi que Péladon, pendant toute sa vie, a publié à corps et à cris que les tableaux de Manet avaient l'air faits par un enfant, on a naturellement répété la même chose à propos des travaux de Matisse, à propos de presque tous les artistes qui ont changé les conventions jusqu'alors homologuées. 

Publicité

Les dessins d'enfants ne me plaisent pas, je ne les aime pas. (...) Mais je trouve que la position d'esprit dans laquelle un enfant dessine est bonne, ce que j'ai recherché dans mon art c'est de conserver les qualités d'invention et de liberté que les enfants mettent dans le leur. 

J'ai une attirance pour le grotesque (...) J'aime qu'une oeuvre d'art bouleverse, j'aime qu'une oeuvre d'art frappe un très grand coup dans l'estomac.

  • Par Jean Amrouche 
  • Avec Jean Dubuffet (peintre), Georges Limbour et René de Solier (écrivains)
  • Des idées et des hommes - Quelques propos sur la peinture (1ère diffusion : 20/03/1954)
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée