Jean-Luc Nancy au Salon du livre de Paris, 2010 © Georges Seguin via Wikimedia
Jean-Luc Nancy au Salon du livre de Paris, 2010 © Georges Seguin via Wikimedia
Jean-Luc Nancy au Salon du livre de Paris, 2010 © Georges Seguin via Wikimedia  - © Georges Seguin via Wikimedia
Jean-Luc Nancy au Salon du livre de Paris, 2010 © Georges Seguin via Wikimedia - © Georges Seguin via Wikimedia
Jean-Luc Nancy au Salon du livre de Paris, 2010 © Georges Seguin via Wikimedia - © Georges Seguin via Wikimedia
Publicité
Résumé

Février 2009, Jean-Luc Nancy était l'invité d'Alain Veinstein. Il parlait d'amour, du christianisme, de la démocratie et de l'humanisme.

avec :

Jean-Luc Nancy (Philosophe, professeur émérite à l’Université des Sciences humaines de Strasbourg (1940-2021)).

En savoir plus

Au début de l'année 2009, dans "Du jour au lendemain", Alain Veinstein recevait Jean-Luc Nancy, peu après sa dernière parution, Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément. Un livre tiré d'une "Petite conférence", dont l'amour était le sujet, donnée par le philosophe devant le jeune public du Théâtre de Montreuil. Un jeune public auquel il s'adressait ainsi : "L’amour ouvre à un très grand risque, mais ce risque est à la mesure du prix incroyable que nous donnons à quelqu’un d’autre. Nous donnons ce prix incroyable parce que nous en avons besoin, parce que nous recevons quelque chose. L’amour nous dit que nous ne sommes jamais vraiment bien quand nous sommes seuls, nous ne sommes pas faits pour être seuls, comme nous ne sommes pas faits pour être en grand groupe".

Dans cet entretien Jean-Luc Nancy analysait notre société :

Publicité

Il y a un épuisement de l’Occident terrible à travers tout ce qui est arrivé dans le XXème siècle, les guerres dans lesquelles l'Europe s'est autodétruite, puis à travers lesquelles elle a aussi entrepris de détruire le reste du monde, elle a levé la possibilité de détruite le monde entier, c'est cela que veut dire Hiroshima… Tout ce chantier de démolition est dû à l’épuisement des grandes significations dans lesquelles nous pensions avoir trouvé nos appuis fermes. […] Nous ne sommes toujours pas sortis de ces grands modèles signifiants. Nous sommes devant une tâche très difficile : il faut inventer un nouveau système de sens. […]

Pour ma part, sans assurance, je me dis que les trois mots de foi, d'espérance, d'amour désignent quelque chose qui peut se passer dans l'au-delà de la signification et du système.

  • Production : Alain Veinstein
  • Réalisation : Anne Franchini
  • Du jour au lendemain - Jean-Luc Nancy
  • 1ère diffusion : 04/02/2009
  • Indexation web : Documentation Sonore de Radio France
Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée