Le cinéaste Jean Renoir et Gabrielle Renard en 1942. Elle fut sa nounou et l'un des modèles préférés de son père, le peintre Auguste Renoir.
Le cinéaste Jean Renoir et Gabrielle Renard en 1942. Elle fut sa nounou et l'un des modèles préférés de son père, le peintre Auguste Renoir. ©Getty - Peter Stackpole/The LIFE Images Collection via Getty Images
Le cinéaste Jean Renoir et Gabrielle Renard en 1942. Elle fut sa nounou et l'un des modèles préférés de son père, le peintre Auguste Renoir. ©Getty - Peter Stackpole/The LIFE Images Collection via Getty Images
Le cinéaste Jean Renoir et Gabrielle Renard en 1942. Elle fut sa nounou et l'un des modèles préférés de son père, le peintre Auguste Renoir. ©Getty - Peter Stackpole/The LIFE Images Collection via Getty Images
Publicité

En 1960, au cours d'une série d'entretiens accordés à Hélène Tournaire, Jean Renoir évoquait le souvenir de la décennie qu’il passa aux États-Unis. Dans le 4ème volet il évoque Saint-Exupéry et Gabrielle Renard. Cette émission a été diffusée pour la première fois le 3 juin 1960.

Avec

En 1960, au cours d'une série d'entretiens accordés à Hélène Tournaire, Jean Renoir évoquait le souvenir de la décennie qu’il passa aux États-Unis. Sur le bateau qui l’avait conduit de Lisbonne à New York à la toute fin de l’année 1940, il avait fait la connaissance de Saint-Exupéry

Dans le quatrième épisode de cette série, il racontait leur projet, hélas inabouti, de porter à l’écran Terre des hommes, l'un des récits autobiographiques de l'auteur du Petit prince. Il évoquait aussi avec tendresse le souvenir de Gabrielle Renard, qui fut à la fois sa nounou et l'un des modèles favori de son père. A son propos, Renoir dit qu'elle était un mélange de simplicité et de truculence, qui n'est pas sans évoquer bien des personnages de son cinéma. 

Publicité

Gabrielle était un personnage considérable, on ne pouvait l'approcher sans être influencé, elle n'a jamais appris l'anglais mais elle avait des conversations avec tout le monde. Elle était un personnage tellement simple, tellement directe, en dehors de l'ambition, de l'argent, elle était humble et effacée mais en même temps tellement truculente, elle avait une influence insensée tout en étant d'une simplicité absolue. Si Gabrielle avait été ambitieuse, en Californie où les religions bizarres fleurissent, je suis sûr qu'elle aurait pu fonder une religion.

  • Par Hélène Tournaire
  • Réalisation : Gérard Herzog
  • Entretiens avec Jean Renoir - Les Etats-Unis 4/7 (03/06/1960 France III Nationale)
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France

L'équipe