Jean-Yves Tadié, écrivain et biographe français, professeur émérite à l'université Paris-Sorbonne et directeur des collections "Folio classique" et "Folio théâtre" chez Gallimard.
Jean-Yves Tadié, écrivain et biographe français, professeur émérite à l'université Paris-Sorbonne et directeur des collections "Folio classique" et "Folio théâtre" chez Gallimard.
Jean-Yves Tadié, écrivain et biographe français, professeur émérite à l'université Paris-Sorbonne et directeur des collections "Folio classique" et "Folio théâtre" chez Gallimard. - C. Hélie, Gallimard
Jean-Yves Tadié, écrivain et biographe français, professeur émérite à l'université Paris-Sorbonne et directeur des collections "Folio classique" et "Folio théâtre" chez Gallimard. - C. Hélie, Gallimard
Jean-Yves Tadié, écrivain et biographe français, professeur émérite à l'université Paris-Sorbonne et directeur des collections "Folio classique" et "Folio théâtre" chez Gallimard. - C. Hélie, Gallimard
Publicité
Résumé

Pour sa "Nuit rêvée", Jean-Yves Tadié, éditeur dans la Pléiade de Proust, (et qui publie cet automne un recueil de textes ayant pour titre "Marcel Proust, croquis d’une épopée") se souvient des lectures de son enfance, de la Comtesse de Ségur à Alexandre Dumas. Entretien 1/3.

avec :

Jean-Yves Tadié (Professeur émérite à la Sorbonne (Paris IV) , directeur de collections aux éditions Gallimard, et vice-président de la Société des Amis de Marcel Proust).

En savoir plus

On lui doit l’édition dans la Pléiade d’A la Recherche du Temps Perdu, on lui doit une biographie de Marcel Proust et il publie cet automne un recueil de textes ayant pour titre Marcel Proust, croquis d’une épopée (Editions Gallimard). On peut donc raisonnablement songer qu’il sera question dans  la Nuit rêvée de Jean-Yves Tadié de l’écrivain dont on célèbre le centenaire du Prix Goncourt…

Mais les sujets non-proustiens ne font pas peur à Jean-Yves Tadié : il aime les humoristes anglais et américains, les pièces délirantes de Labiche, la poésie d’Apollinaire, les textes sombres de Henry James… ou le théâtre de Nathalie Sarraute, écrivaine dont il est également responsable de l’édition en Pléiade.

Publicité

Jean-Yves Tadié se souvient de son enfance, marquée par la guerre, mais aussi par de multiples lectures : 

J'ai eu la chance d'être malade ! J'avais de l'asthme, je ne dormais pas la nuit , c'est comme ça que j'ai lu énormément de choses. Je n'en souffrais pas trop car ces crises d'asthmes me permettaient de ne pas aller à l'école, il m'arrivait de sécher quinze jours ou trois semaines, [...] je lisais. J'ai découvert que les lectures pouvaient avantageusement remplacer l'enseignement. J'ai lu toute la Bibliothèque Rose, non seulement la Comtesse de Ségur mais ses succédanés, Paul de Pitray, Madeleine du Genestoux, Pierre de Coulevain. Et puis, je suis passé vers l'âge de dix ans aux grands auteurs du roman d'aventure, Walter Scott, Fenimore Cooper, et puis naturellement Jules Verne.

Il évoque métier d'enseignant en littérature, après son agrégation de lettres classiques une longue carrière lui permet d'enseigner dans quatre pays différents. Il souligne que "l'une des conditions de la pensée c'est d'être mis en face de la différence". 

Dessin de Marcel Proust
Dessin de Marcel Proust
- DR

En savoir plus : Jean-Yves Tadié : "Les nouvelles d'Henry James forment un monument de drôlerie, de beauté, de profondeur"

En savoir plus : Jean-Yves Tadié : "L'une des conditions de la pensée c'est d'être mis en face de la différence"

  • Par Philippe Garbit 
  • Réalisation : Virginie Mourthé
  • Avec la collaboration de Hassane M'Béchour 
  • Indexation web :  Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
  • La Nuit rêvée de Jean-Yves Tadié - Entretien 1/3 (1ère diffusion : 17/11/2019)
Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée