Sur le mur du cimetière de Montmartre au niveau de la rue Caulaincourt, une inscription "Amour" et quelques dessins tagés. Août 2019.
Sur le mur du cimetière de Montmartre au niveau de la rue Caulaincourt, une inscription "Amour" et quelques dessins tagés. Août 2019.
Sur le mur du cimetière de Montmartre au niveau de la rue Caulaincourt, une inscription "Amour" et quelques dessins tagés. Août 2019. ©Radio France - Sandrine England
Sur le mur du cimetière de Montmartre au niveau de la rue Caulaincourt, une inscription "Amour" et quelques dessins tagés. Août 2019. ©Radio France - Sandrine England
Sur le mur du cimetière de Montmartre au niveau de la rue Caulaincourt, une inscription "Amour" et quelques dessins tagés. Août 2019. ©Radio France - Sandrine England
Publicité
Résumé

Dernier entretien de la nuit avec Jennifer Tamas, auteure d’un essai brillant : "Le Silence trahi : Racine ou la déclaration tragique", c'est avec cette spécialiste que nous clôturons la nuit Racine 1/2.

avec :

Jennifer Tamas (Enseignante, essayiste, auteur de l'essai "Le silence trahi Racine ou la déclaration tragique").

En savoir plus

Dernier entretien, pour clôturer cette nuit Racine 1/2 avec Jennifer Tamas, qui enseigne la littérature française à l’Université du New Jersey et qui a écrit un essai consacré au tragédien : Le Silence trahi : Racine ou la déclaration tragique chez Droz.

Ce qui est beau chez Racine c’est qu’il nous parle de la condition humaine de façon intemporelle.

Publicité
  • Par Philippe Garbit
  • Réalisation : Virginie Mourthé
  • Avec la collaboration de Hassane M'Béchour 
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
  • Nuit Racine 1/2 - Entretien 3/3 avec Jennifer Tamas (1ère diffusion : 01/09/2019)
39 min
Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée