Octave Mirbeau (1848-1917) Photo extraite de "Nos contemporains chez eux" par le photographe Dornac.
Octave Mirbeau (1848-1917) Photo extraite de "Nos contemporains chez eux" par le photographe Dornac.
Octave Mirbeau (1848-1917) Photo extraite de "Nos contemporains chez eux" par le photographe Dornac. - Gallica, BNF, domaine public
Octave Mirbeau (1848-1917) Photo extraite de "Nos contemporains chez eux" par le photographe Dornac. - Gallica, BNF, domaine public
Octave Mirbeau (1848-1917) Photo extraite de "Nos contemporains chez eux" par le photographe Dornac. - Gallica, BNF, domaine public
Publicité
Résumé

Le conseil municipal est réuni car une épidémie de typhoïde frappe les quartiers pauvres de la ville. Totalement insensibles au sort des malades, les conseillers refusent les crédits destinés à l’assainissement de la ville, jusqu’à ce qu’ils apprennent qu’un bourgeois vient de décéder de la fièvre.

En savoir plus

L'Epidémie est une pièce en un acte d'Octave Mirbeau, une farce tragique créée en 1898 au théâtre Antoine à Paris, qui évoque, avec "une férocité jubilatoire" (selon l'expression de Pierre Michel grand spécialiste Mirbellien), la moralité élastique d'un conseil municipal confronté à une épidémie.  

Elle a été diffusée pour la première fois le 14 juillet 1961 sur France II Régionale dans une mise en scène du Théâtre populaire Juin 44. Cette pièce fait partie du recueil Les Farces et les moralités, dans lequel Mirbeau, fidèle à ses aspirations anarchistes, dénonce l’hypocrisie et l'égoïsme de la société bourgeoise. 

Publicité

L'argument : 

Le conseil municipal est réuni car une épidémie de typhoïde commence à frapper les casernes et les quartiers pauvres de la ville. Totalement insensibles au sort des militaires et des pauvres, les conseillers refusent tous les crédits destinés à l’assainissement de la ville, jusqu’à ce qu’ils apprennent qu’un bourgeois vient de décéder de la fièvre. Les éloges grotesques à ce bourgeois anonyme se succèdent  et les crédits sont débloqués…

Extrait :

Le Docteur Triceps

(Il se lève… Mouvement d’attention.) Je m’associe aux idées si généreusement exprimées par mes honorables collègues… J’irai plus loin… Aujourd’hui la science est aux microbes, à l’eau de source, aux logements salubres… à l’an-ti-sep-tie !… (Avec mépris.)… à l’hygiène !… (Il hausse les épaules.) C’est là une simple hypothèse, Messieurs… une hypothèse… de littérateur, d’intellectuel, qu’aucune expérience décisive et loyale n’est venue confirmer… Demain d’autres théories, inverses à celle-là, se succéderont, aussi peu probantes… aussi peu démontrées par les faits… Eh bien, les communes doivent-elles subordonner leur activité progressiste et leurs ressources budgétaires aux fantaisies inconsistantes et ruineuses des savants ?… Doivent-elles se plier aux caprices d’une science qui ne sait ce qu’elle veut et qui se dément, elle-même, tous les huit jours ?… Je ne le pense pas ! (Applaudissements.) Et pourtant, moi aussi, je suis un savant ! (Applaudissements.)

Interprétation : Robert Vattier, Roger Weber, Georges Cusin, Georges Adet, Jean-Louis Maury, Pierre Stephen, Pierre Ferval, Marcel Alba. 

  • D'Octave Mirbeau 
  • Réalisation : Roger Dathys
  • Extrait : Théâtre populaire Juin 44 - L'Epidémie (1ère diffusion : 14/07/1961 France II Régionale)
  • Indexation web : Sandrine England pour la Documentation Sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France
Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée